Un accident souligne la nécessité de prendre des précautions avec les médicaments

November 4, 2010

J’ai eu avec l’une de mes patientes une expérience qui m’a fait comprendre qu’en notre qualité de dentistes, nous pouvons prendre des précautions supplémentaires quand nous prescrivons du lorazépam (commercialisé sous le nom Ativan).

Ma patiente est venue me voir pour discuter d’un accident de voiture dans lequel elle a été impliquée. Au début, j’ai pensé qu’elle avait besoin d’un rapport d’accident pour son assurance. Mais j’ai été abasourdie d’apprendre qu’elle se préoccupait davantage de sauver d’autres vies. En fin de compte, la personne qui a causé l’accident (et qui est décédée par la suite) avait pris de l’Ativan pour une chirurgie dentaire chez un spécialiste. Lorsque la victime a quitté le cabinet dentaire, elle a dit que quelqu’un la ramenait chez elle en voiture. Bien que nous ne disposions pas de tous les détails de l’accident, ma patiente et moi nous sommes demandé si notre profession pouvait faire quelque chose de plus pour aider à prévenir ce genre d’accident à l’avenir.

Après y avoir songé davantage, j’ai pensé que nous pourrions ajouter une note à nos ordonnances, disant clairement aux patients de ne pas conduire une voiture après avoir pris de l’Ativan. Mon pharmacien local appose maintenant des collants sur les bouteilles d’ordonnance disant : «Une personne doit vous conduire à votre rendez-vous chez le dentiste et vous y ramener!»

Peut-être que si d’autres collègues écrivaient quelque chose de semblable sur leurs ordonnances, d’autres pharmaciens apposeraient des avis plus explicites sur les bouteilles de pilules. Même si une seule vie est sauvée, ma patiente saura qu’elle a bien fait en me racontant son expérience.

Dre Diane Liscumb
Quispamsis (Nouveau-Brunswick)

Add new comment