L'évolution du rôle de la parodontie

February 14, 2013


Dr Sayed Mirbod

Un ami médecin m'a demandé récemment de lui expliquer les fonctions des différentes spécialités dentaires. J'ai décrit brièvement chaque spécialité en tentant de bien en exprimer l'essence. Rendu à la parodontie, j'ai répété ce que j'avais appris à l'école de médecine dentaire il y a 20 ans : la parodontie vise à maintenir la santé et le bon fonctionnement des dents aussi longtemps que possible. En le disant, je me suis rendu compte que la parodontie est autrement plus que cela. La médecine dentaire a profondément changé dans les 20 dernières années et est devenue une discipline fondée sur des faits – et la parodontie a été le fer de lance de cette transformation.

Au cœur de la parodontie moderne se trouvent la médecine parodontale, la thérapie régénératrice, la chirurgie plastique parodontale et la pose d'implants dentaires. Bien des parodontistes assurent aussi la réhabilitation occlusale et le traitement de problèmes temporomandibulaires. Au fil de l'accumulation de données probantes en médecine dentaire, l'accent placé sur les techniques chirurgicales s'est recentré sur une approche fondée sur les faits pour la prévention et le traitement de la maladie. Ce n'est plus maintenant une question de savoir comment réaliser une technique chirurgicale spécifique, mais plutôt de comprendre pourquoi le traitement serait bénéfique au patient et de déterminer l'emplacement où le traitement devrait être effectué.

Il est facile de saisir l'importance de la parodontie si l'on s'attarde au vieillissement de la population. Le nombre de Canadiens âgés de 65 ans ou plus ne cesse d'augmenter, et plusieurs d'entre eux sont habitués à un niveau de vie élevé et ont de grandes attentes à l'égard de l'esthétique et de la fonction de leurs dents. Nous ne devons par ailleurs pas perdre de vue que plusieurs aînés souffrent de diabète, d'arthrite, de maladies cardiovasculaires ou d'autres troubles. La médecine parodontale, en raison de l'accent qu'elle met sur le contrôle des maladies inflammatoires chroniques, convient parfaitement aux besoins de cette population.

Les aînés et les patients dont la santé est compromise peuvent tirer parti de procédures parodontales traditionnelles pour réduire l'inflammation, mais aussi de procédures régénératrices pour prévenir la perte de dents. Les chirurgies régénératrices et plastiques peuvent prolonger la durée de la dentition existante et en améliorer le fonctionnement et l'esthétique. Dans les cas où une perte de dents est inévitable, les implants dentaires sont une option de remplacement. Il faut toutefois noter que, même pour les implants dentaires, il est essentiel d'assurer une bonne santé parodontale. Ainsi donc, un examen parodontal complet devrait être la norme de soins dentaires.

L'Académie canadienne de parodontologie (ACP) est un organisme national qui représente la majorité des parodontistes canadiens. L'ACP est d'avis que la parodontie est un élément essentiel des soins de santé. Ses membres ont les connaissances et l'expertise requises pour évaluer et diagnostiquer les maladies buccales, pour déterminer les risques de progression future de maladies et pour prodiguer des soins parodontaux, chirurgicaux ou non, aux patients. Le Dr John O'Keefe, directeur des Réseaux des connaissances de l'ADC, a demandé à l'ACP de contribuer aux Questions-réponses cliniques du JADC, qui se veut un site Web de développement de contenu où des questions cliniques sont soumises par des dentistes et répondues par des experts. L'ACP a accepté de fournir de l'information probante en parodontie.

On peut proposer des sujets d'intérêt par l'entremise du site Web de l'ACP. Une section du site comprend des renseignements clairs sur les thérapies courantes en parodontie, y compris des illustrations de différentes chirurgies. Vous y trouverez aussi les coordonnées de tous les membres de l'ACP. Nous vous incitons à communiquer avec le membre de l'ACP de votre coin puisque avons toujours plaisir à venir en aide à des collègues.

Dr Sayed Mirbod

Président, Académie canadienne de parodontologie

Add new comment