Comment prendre en charge un patient qui présente une alvéolite?

April 30, 2013

Alvéolite (ostéite alvéolaire)

Complication survenant durant la guérison de la plaie, après l’extraction d’une dent. Le patient ressent une douleur pulsatile intense causée par l’exposition de l’os au site d’extraction. Après l’extraction, un caillot se forme dans l’alvéole pour protéger l’os. Lorsque le caillot se détache ou se désagrège prématurément, les nerfs et l’os deviennent exposés et cela cause de la douleur.

Présentation

Population

Affection plus fréquente chez les femmes

Facteurs de risque

  • Tabagisme
  • Prise de contraceptifs oraux

Sièges les plus fréquents

    • Sites distaux (p. ex. troisièmes molaires)
    • Plus fréquente dans le maxillaire inférieur que supérieur

Signes

  • Se manifeste de 3 à 5 jours après l’extraction d’une dent et peut durer jusqu’à 7 jours
  • Détresse et douleur

Symptômes

  • Douleur pulsatile irradiante, difficile à localiser, pouvant irradier jusque dans la zone périauriculaire
  • Au départ, la guérison semble progresser normalement et la douleur diminue – puis la douleur augmente et semble plus intense qu’au moment de l’extraction
  • Intensité de la douleur :
    • Douleur pulsatile intense
    • La douleur dure habituellement de 24 à 72 h

Investigation

Exclure les pathologies localisées

Faire un examen extra-buccal et intra-buccal complet pour exclure toute pathologie localisée ou source de douleur :

  • Douleur attribuable à la présence d’un corps étranger dans le site d’extraction (une radiographie pourrait indiquer la présence d’un apex résiduel causant de l’inflammation et de la douleur)
  • Trismus (attribuable à une inflammation générale de la muqueuse, du site d’extraction ou d’un muscle local à la suite d’une injection intramusculaire ayant traversé l’attache du muscle temporal au maxillaire inférieur postérieur)
  • Infection au site d’extraction
  • Ostéomyélite
  • Toute autre affection des dents adjacentes

Diagnostic

Basé sur :

  • l’exposition de l’os
  • l’absence d’œdème facial ou de tuméfaction des ganglions lymphatiques
  • la présence de douleur lorsque le site d’extraction est irrigué ou rincé avec des liquides

Une douleur persistante après plus de 3 jours, l’exposition de l’os avec inflammation de la muqueuse et des signes de tuméfaction dans les espaces buccaux et sublinguaux pourraient indiquer d’autres diagnostics.

Diagnostic différentiel

  • Ostéomyélite ou infection localisée (p. ex., abcès sous-périosté)
  • Ostéonécrose (chez les patients dont la santé est fragilisée)
  • Ostéonécrose de la mâchoire associée aux bisphosphonates ou à d’autres médicaments
  • Douleur myofasciale

Traitement

Traitements initiaux courants

L’alvéolite n’est pas une infection; l’antibiothérapie n’améliorera donc pas cet état.

  1. Soulager la douleur avec un pansement (p. ex. pâte AlvogylMC, DRESSOL-XMC).
    • Irriguer le site avec de la chlorhexidine ou du sérum physiologique.
    • Bourrer le site d’extraction avec un pansement résorbable ou non résorbable, suffisamment pour recouvrir le site chirurgical exposé.
    • Indiquer au patient de maintenir une bonne hygiène buccodentaire.
    • Si le pansement n’est pas résorbable, le retirer après 2 à 3 jours.
    • Si la douleur persiste, envisager la possibilité de refaire le pansement.
    • Conseiller au patient de s’abstenir de fumer pendant au moins 6 semaines après l’extraction; la consommation de tabac retarde la guérison et restreint l’apport sanguin au site d’extraction.
  2. Administrer des analgésiques postopératoires tels que des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l’ibuprofène, ou un narcotique composé d’acétaminophène et de codéine (p. ex. Tylenol® 3) dans les cas de douleur vive.
    • Ibuprofène : pour une personne de 70 kg : 400 mg, 4 fois par jour ou aux 4 heures.
  3. Si la douleur persiste au-delà de 72 h, prendre des radiographies pour exclure la présence d’un corps étranger dans le site d’extraction, la destruction de l’os ou d’autres étiologies possibles.

Conseils

Avant l’extraction

  • Dispenser des soins buccodentaires de routine et veiller à maintenir un milieu buccal sain.
  • Demander au patient de s’abstenir de fumer.
  • Envisager l’administration préopératoire d’AINS si le patient tolère ces médicaments.
  • Encourager le patient à signaler la présence de douleur : la résolution rapide du problème réduira le risque d’alvéolite chronique.

Après l’extraction

  • Donner au patient des directives postopératoires claires et faciles à suivre.
  • Encourager le patient à maintenir une bonne hygiène buccodentaire après l’extraction.

L’AUTEURE

 

La Dre Chemaly est spécialiste en chirurgie buccale et maxillofaciale et exerce en cabinet privé à Toronto.

Écrire à : Dre Daisy Chemaly, Dr. Daisy Chemaly Dentistry Professional Corporation, 2-2416, rue Bloor West, Toronto (Ontaio)  M6S 1M8. Courriel : daisy_chemaly@hotmail.com

L’auteure n’a aucun intérêt financier déclaré.

Cet article a été revu par des pairs.

Ressource suggérée

  1. Miloro M, Larsen P, Ghali GE, Waite P. Peterson’s Principles of Oral and Maxillofacial Surgery. 3rd ed. Shelton (CT): People's Medical Publishing House; 2011.

Add new comment