Ensemble pour améliorer l’accès aux soins

April 4, 2013
Topics:
organisations / adc


Dr Robert Sutherland

Au cours des dernières années, l’ADC s’est efforcée de tisser des liens. L’an dernier, nous avons tenu plusieurs rencontres porteuses aux quatre coins du pays et à l’étranger, notamment avec nos associations membres et aussi avec l’Association canadienne des spécialistes dentaires, l’Association des facultés dentaires du Canada, la Fédération canadienne des organismes de réglementation dentaire, l’Association canadienne des hygiénistes dentaires, en plus de premières rencontres officielles avec l’Association médicale canadienne, l’Association des pharmaciens du Canada et l’Association canadienne de l’industrie dentaire. À l’échelle internationale, nous avons échangé avec la Fédération dentaire internationale et l’Association dentaire américaine.

Certains peuvent se demander à quoi servent ces rencontres.

Toutes les professions de la santé ont à cœur l’excellence, le professionnalisme et la responsabilité sociale. Nous cherchons tous à offrir des soins de la plus haute qualité à tous les membres de la société. Pour y arriver, les professionnels de la santé s’unissent, au sein de leur secteur et au-delà, en vue d’échanger de l’information et des ressources.

L’Enquête canadienne sur les mesures de la santé de 2007–2009 a révélé que près de 75 % des Canadiens avaient consulté un dentiste dans la dernière année et près de 86 % dans les deux dernières années, mais qu’environ 17 % ne l’avaient pas fait à cause des coûts. Si l’on tient compte des personnes non visées par l’enquête (aînés en établissement ou confinés chez eux, personnes ayant des besoins particuliers, Autochtones, enfants d’âge préscolaire et personnes dont l’état de santé est compromis), le nombre de Canadiens ne bénéficiant pas de soins adéquats augmente.

Le Canada est un pays prospère qui compte plus de 46 000 professionnels de la santé buccodentaire. En 2009, on estimait que les Canadiens allaient dépenser près de 12,8 milliards de dollars en soins buccodentaires, soit moins que les maladies cardiovasculaires, mais plus que les coûts estimatifs directs du traitement des maladies mentales, des troubles respiratoires ou du cancer.

L’ADC croit fermement que tous les Canadiens devraient pouvoir bénéficier de soins buccodentaires de haute qualité en temps opportun. Le Groupe de travail de l’ADC sur l’accès aux soins a fait de grands progrès en ce sens. Il a élaboré des stratégies pour réduire l’attente à l’hôpital avant le traitement de caries de la petite enfance, promeut la première visite chez le dentiste avant l’âge de 1 an, et demande que les résidents des centres de soins de longue durée bénéficient de soins buccodentaires quotidiens et voient régulièrement un professionnel. Pour les patients dont la situation médicale est complexe, l’ADC déploie des efforts en faveur du financement de programmes pour les résidents en médecine dentaire. Aussi, l’ADC continue à militer activement pour faciliter l’accès des Premières Nations à des soins.

Le problème de l’accès aux soins est complexe et multifactoriel, ce qui fait qu’aucun groupe ne peut le solutionner à lui seul. Nous devons nouer des partenariats au sein de la médecine dentaire et avec d’autres fournisseurs et groupes de santé, les gouvernement fédéral et provinciaux, les organismes communautaires et autres. Nous devons explorer d’autres modèles de soins et de financement et miser sur la recherche pour mieux cerner les enjeux. Nous devons examiner les obstacles à l’accès aux soins et déterminer les meilleurs moyens d’offrir des soins de qualité.

Il ne sera pas facile de trouver des solutions. Il faut une bonne dose de réalisme, du temps et des efforts, un engagement et de la persistance pour surmonter les défis qui surgiront inévitablement.

Si l’on veut réduire les écarts au niveau des soins et de l’accès aux soins, chacun devra être mis à contribution pour élaborer un plan national coordonné. Tous nos efforts à titre d’association et de profession nous ont menés jusqu’ici. Il faut maintenant prendre le taureau par les cornes. Nous en reparlerons…

Robert Sutherland, BSc, DDS, MSc, Dip Perio

president@cda-adc.ca

Add new comment