Congrès conjoint sur la dépendance chez les dentistes

April 8, 2013

La toxicomanie et l’alcoolisme chez les dentistes ont été au cœur du congrès On the Road to Wellness: Dealing with Addiction Disease in Dentistry que parrainaient l’ADC etla Fédération canadienne des organismes de réglementation dentaire (FCORD) à Toronto en octobre 2012. Ce congrès a attiré près de 80 participants, dontdes représentants d’organismes de réglementation et d’associations dentairesprovinciales.

Les congressistes ont abordé la science de la dépendance et sa portée sur le traitement des dentistes ainsi que le rôle des autorités de réglementation et des associations professionnelles dans la lutte contre la dépendance et ce qui les empêche d’offrir de l’aide.

La dépendance toucherait de 15 % à 18 % des dentistes aux États-Unis. « Il n’y a pas de chiffres pour le Canada, mais rien ne porte à croire que la situation est différente ici, admet le Dr Benoit Soucy, directeur des affaires cliniques et scientifiques de l’ADC. Avec un bon soutien, les professionnels de la santé peuvent vaincre leur dépendance – le taux actuel de succès s’élève à 90 % après 5 ans. »

Les congressistes ont convenu qu’il fallait une démarche concertée de la part des organismes de réglementation et des associations professionnelles pour aider les dentistes visés.

« Ensemble, je sais que nous pouvons cultiver un esprit de solidarité et de compréhension qui ne laisse aucun dentiste avec un sentiment d’impuissance devant la dépendance », explique le Dr Peter Trainor, président de la FCORD.

« Il ne s’agit pas d’un problème d’ordre professionnel ou réglementaire – c’est un problème humain », ajoute le Dr Robert Sutherland, président de l’ADC.

Au terme du congrès, l’ADC et la FCORD se sont engagées à entamer la collecte et la diffusion de matériel de soutien pour les dentistes.

Add new comment