L’ACRD et le JADC: des partenaires pour le transfert des connaissances

June 3, 2013
Topics:
organisations

Dr Michael Glogauer

La cadence effrénée des nouvelles découvertes en médecine dentaire et de leurs applications pour les soins aux patients fait que les cliniciens n’arrivent pas toujours à suivre les percées en recherche, en partie en raison de leur horaire chargé. Or, pour que les fruits de la recherche se transposent dans la pratique clinique, il faut un transfert des connaissances. Ce transfert fait intervenir de nombreuses stratégies qui, si elles sont concertées, permettent à une découverte de devenir un produit, une démarche ou un système concret servant à améliorer la vie et la santé du grand public.

Ce transfert est essentiel puisque la création de nouvelles connaissances ne mène pas d’elle-même à leur application ou adoption dans le système de santé. Les Instituts de recherche en santé du Canada ont clairement indiqué que les recherches subventionnées doivent comporter un volet d’application des connaissances que le savoir de pointe soit transmis à divers auditoires cibles. L’une des grandes difficultés consiste cependant à trouver un moyen d’établir la communication entre les groupes visés par les nouvelles connaissances. En santé buccodentaire, cela veut dire qu’il faut inclure les dentistes, les hygiénistes, leurs associations professionnelles respectives, l’industrie, les ONG, les patients et les scientifiques.

L’Association canadienne de recherches dentaires (ACRD) veut engager plus étroitement les dentistes dans la recherche pour atteindre ses objectifs de transfert des connaissances. En ce sens, nous sommes privilégiés de compter sur le JADC pour rapprocher les chercheurs en santé buccodentaire et les dentistes du Canada. Grâce aux divers outils du JADC, l’ACRD peut lancer le dialogue avec les dentistes pour connaître leurs besoins en matière de technologie, les lacunes actuelles de leur savoir dans un domaine particulier, le meilleur moyen d’instaurer une technologie, et la pertinence d’une nouvelle idée. Le mariage des forces du groupe de recherche de l’ACRD avec le rayonnement de l’ADC pourrait permettre au Canada d’être un chef de file mondial dans le développement de produits et de pratiques en santé buccodentaire.

L’ACRD et le JADC partagent la volonté de mobiliser les dentistes généralistes pour assurer le transfert des connaissances. Dans la dernière année, le soutien du JADC et du Dr John O’Keefe, directeur des Réseaux de connaissances de l’ADC, a permis d’obtenir un important financement pour deux initiatives en santé buccodentaire : une étude collective avec des membres du Matrix Dynamics Group de l’Université de Toronto et des collègues, et l’établissement du Réseau national pour la recherche canadienne en santé buccodentaire, qui a mené à la création du Conseil sur le transfert des connaissances pour aider les chercheurs en médecine dentaire à informer les dentistes et le public de leurs découvertes. Le Dr O’Keefe assurera la présidence de ce conseil.

Je crois que ces réalisations récentes sont révélatrices de ce que peuvent accomplir ensemble l’ACRD et le JADC. Toutefois, il faudra l’aide de la communauté dentaire canadienne. Il y aura transfert des connaissances si des cliniciens avec la volonté d’améliorer leur domaine qui s’y engagent. Ces cliniciens doivent être cultivés, curieux et prêts à aider les équipes de recherche à traduire les connaissances de pointe en outils pratiques pour que le public vive longtemps et en santé.

Les personnes intéressées peuvent me joindre à michael.glogauer@utoronto.ca ou écrire au JADC à jcda@cda-adc.ca. Il leur suffit de préciser leur domaine d’intérêt, leur expérience et le temps qu’ils sont prêts à accorder à de futurs projets de recherche. Cet engagement peut se limiter à la révision de questionnaires ou aller jusqu’à des interactions directes avec des équipes de recherche. Je me réjouis de cette nouvelle initiative de transfert des connaissances avec le

JADC et les dentistes du pays. Ensemble, cherchons à transformer l’avenir des soins buccodentaires grâce à l’application opportune des découvertes de pointe.

 

Dr Michael Glogauer
Président de l’ACRD
cadr-acrd.ca

 

Cliquez ici pour consulter un compte-rendu de la 37e assemblée annuelle de l’ACRD, qui s’est déroulée du 20 au 23 mars 2013 à Seattle (Washington).

Add new comment