Prise de médicaments chez les patients externes et incidence sur la prestation des soins dentaires : conseils pour une pratique moderne de la médecine dentaire

July 7, 2015




Résumé

Contexte : Comme les Nord-Américains vivent aujourd'hui plus vieux, qu'ils sont atteints d'affections chroniques plus nombreuses et plus graves et qu'ils prennent plus de médicaments, il faut s'attendre à une augmentation des effets indésirables des médicaments utilisés dans la prestation des soins dentaires. Il devient donc d'autant plus important de documenter la prise de médicaments et son incidence sur la pratique moderne de la médecine dentaire.

Méthodologie : Nous avons pris en note les médicaments que prenaient les patients qui avaient été dirigés vers un grand cabinet privé de parodontie d'Ottawa, en Ontario. Au moment de leur admission, les patients devaient remplir un formulaire sur leurs antécédents médicaux et indiquer les médicaments qu'ils prenaient et leurs allergies médicamenteuses.

Résultats : Des 322 patients successifs inscrits, 164 étaient des femmes; l'âge médian de l'ensemble des patients était de 52 ans (fourchette de 6 à 94 ans). Les participants ont déclaré la prise de 249 médicaments différents, répartis en 28 catégories. Les deux tiers des patients (63,7 %) prenaient des médicaments d'ordonnance ou des médicaments en vente libre, ou les deux. Le nombre moyen de médicaments par patient était de 1,9 (fourchette allant de 0 à 14). Le nombre moyen de médicaments en vente libre a été de 0,5 par patient, pour ceux qui ne prenaient pas de médicaments d'ordonnance, et de 0,4 pour ceux qui faisaient un usage concomitant de médicaments d'ordonnance. Le nombre de médicaments en vente libre par patient a varié de 0 à 7.

Conclusions : Compte tenu de la prévalence de l'utilisation de médicaments d'ordonnance et en vente libre, il devient essentiel, dans la pratique moderne de la médecine dentaire, de documenter de façon précise le profil pharmaceutique des patients. Les données sur la prise de médicaments et sur les allergies médicamenteuses fournissent des renseignements sur les antécédents médicaux et sur les diagnostics des patients qui peuvent avoir une incidence sur l'état buccodentaire des patients et sur la prestation des soins dentaires. Il faut également tenir compte des interactions potentielles entre les médicaments souvent utilisés par les patients et ceux d'usage courant en dentisterie.

Répercussions cliniques : L'usage croissant d'un grand nombre de médicaments et de produits en vente libre par les patients externes a une incidence sur les soins dentaires et sur les médicaments prescrits dans la prestation de ces soins. Il est donc important d'obtenir des antécédents pharmaceutiques complets et exacts pour assurer la prestation de soins dentaires de haut niveau.

Pour lire l'article complet (disponible en anglais seulement)

Add new comment