Que pensent les patients des services dentaires offerts au Québec? Analyse d'un site Web de classement des dentistes

March 31, 2015




Contexte : Il existe une disparité entre l'idée que le public se fait du dentiste « idéal » et les expériences vécues par les patients en cabinets dentaires : alors que les patients s'attendent à ce que les dentistes soient altruistes et axés sur les patients, des sondages réalisés auprès des patients laissent entendre que la profession serait trop motivée par le profit.

Objectif : Déterminer comment le public perçoit les soins dentaires au Québec.

Méthodologie : Un échantillon aléatoire de commentaires formulés en 2011 au sujet de dentistes du Québec a été extrait du site Web public RateMDs.com. Les caractéristiques des dentistes et les commentaires des patients ont été analysés au moyen de statistiques descriptives et d'analyses thématiques qualitatives, déductives et inductives.

Résultats : Quatre-vingt-six entrées provenant d'un échantillon aléatoire de 47 dentistes sur un nombre possible de 750 ont été extraites et analysées. La plupart des dentistes étaient des hommes (66 %) et travaillaient à Montréal (51 %). Les commentaires des patients ont été dans l'ensemble positifs (83 %). Parmi les thèmes abordés, mentionnons les impressions globales, la communication, les soins dispensés, les compétences cliniques, le professionnalisme et l'environnement de travail. Les commentaires positifs ont porté essentiellement sur les communications axées sur le patient, c'est-à-dire les communications où le patient se sent respecté et encouragé à participer à la planification du traitement. Ils ont aussi porté sur les compétences, évaluées par la prestation de traitements globaux, efficaces et durables, et sur le professionnalisme, incluant les comportements éthiques tels qu'admettre ses limites professionnelles. Les commentaires négatifs concernaient principalement les styles de communication qui n'encourageaient pas la participation des patients; l'incompétence liée à une mauvaise prise en charge de la douleur et à la prestation de traitements inutiles; ainsi que les conduites non professionnelles telles que l'absence de transparence dans l'établissement des honoraires.

Conclusion : Contrairement à l'image négative des dentistes qui ressort des sondages auprès des patients, les commentaires formulés sur le site Web public examiné ont été essentiellement positifs. Nos observations viennent réitérer l'importance d'insister sur la communication axée sur les patients durant les programmes d'études et de formation continue en médecine dentaire.

Pour lire l'article complet (disponible en anglais seulement)

Add new comment