Furcation Therapy with Bioabsorbable Collagen Membrane: A Clinical Trial(Traitement des furcations à l'aide d'une membrane en collagène bioabsorbable : essai clinique)

November 1, 2002
Cette étude compare l'efficacité de 2 membranes barrières, l'une en polytétrafluoroéthylène expanse (PTFE-e) et l'autre en collagène, pour le traitement des atteintes de la furcation (classe II) des molaires inférieures chez les humains. Dix-sept sujets non fumeurs, sans antécédent de maladie systémique et chacun présentant une atteinte de la furcation de classe II de 2 molaires inférieures, ont été choisis et ont subi un traitement initial. Diverses mesures des tissus mous (indice gingival, profondeur au sondage vertical et horizontal, récession et niveau d'attache clinique) ont été prises au milieu de la furcation, lors de la chirurgie et au moment du suivi (8 mois plus tard). D'autres mesures ont été prises au moment de la mise en place de la membrane et de la réentrée après 12 mois, soit la profondeur au sondage horizontal au milieu de la furcation et le comblement des tissus durs dans le sens vertical (depuis la couronne jusqu'au fond de la poche). Conformément au protocole chirurgical, les 2 membranes ont été complètement recouvertes d'un lambeau en positionnement coronaire et, dans tous les cas, la cicatrisation s'est faite sans problème. Les données ont été analysées à l'aide d'une analyse de la variance par mesures répétées, d'abord en comparant les mesures de base (au moment de la chirurgie) aux mesures prises lors du suivi (après 8 mois) et de la réentrée (après 12 mois), avec les 2 membranes (PTFE-e et collagène). Puis les changements observés avec les 2 traitements – entre la chirurgie, le suivi et la réentrée – ont été comparés à l'aide du test de Wilcoxon par paires. Aucune différence statistiquement significative n'a été observée entre les 2 membranes (PTFE-e et collagène), pour ce qui est de l'indice gingival, de la réduction de la profondeur au sondage, du gain d'attache clinique ou du comblement dans le sens horizontal. Les dents traitées avec la membrane en collagène ont toutefois présenté un meilleur comblement vertical lors de la réentrée (après 12 mois) que celles traitées avec le PTFE-e (p

Add new comment