Parer aux sinistres du cabinet

September 14, 2010

Chaque dentiste fait face à la perspective de sinistres afférents au contenu du cabinet. Il est sage de prendre des mesures préventives, mais essentiel de parer à toute possibilité de sinistres en prenant une assurance.

Il va sans dire qu'aucun dentiste ne souhaite que les activités quotidiennes de son cabinet soient interrompues par des sinistres du contenu. Malheureusement, de tels incidents sont relativement courants. Parmi les dentistes qui possèdent la couverture du contenu offerte dans le cadre du Régime d'assurance des dentistes du Canada (assurance Trois-en-unMC), il y a dans une année donnée, environ 1 sur 12 qui présente une demande de règlement en vue de sinistres du cabinet. La majorité de ces demandes de règlement a trait à des incidents comme un vol, un incendie ou des dégâts d'eau.

Il importe donc d'établir des mesures de contrôle et des procédures afin de limiter ces types de risque. Pour avoir des suggestions pratiques, veuillez vous référer au dépliant Les sinistres du cabinet et vous — Pour protéger votre cabinet en cliquant sur «Prévention des sinistres» au www.cdspi.com/sinistres.

Toutefois, même en prenant les meilleures précautions possibles, il n'est pas garanti que votre cabinet soit à l'abri de sinistres s'élevant à plusieurs milliers de dollars. Considérez les exemples vécus suivants de sinistres inévitables.

Double entrée par effraction

Durant un week-end prolongé en 2009, des voleurs ont entré par effraction dans un cabinet dentaire situé dans un centre commercial. Les coupables ont d'abord cassé une porte en verre pour entrer dans le centre commercial, puis cassé une porte coulissante en verre pour pénétrer dans le cabinet dentaire. Une fois dans le cabinet, ils ont volé un appareil-photo et du matériel informatique. Ils ont également saccagé la salle d'accueil et endommagé la moquette et les couvre-fenêtres.

Heureusement, le dentiste avait conservé des photocopies de ses factures et des reçus des articles volés. Cela a permis à l'assureur de déterminer rapidement la valeur de remplacement des articles volés et de régler la demande de règlement sans délai. Le dentiste a reçu un règlement d'assurance du contenu d'environ 12 500 $.

Incendie au-dessus du cabinet

Un matin d'automne, l'an dernier, les employés d'un cabinet dentaire ont remarqué de la fumée s'élevant en tourbillons de leur lieu de travail. Ils ont appelé le service d'incendie et évacué les lieux. Les pompiers ont découvert qu'en raison d'une défaillance mécanique, un incendie s'était déclaré dans le système de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC) sur le toit. Heureusement, il n'y avait pas de dommages causés par le feu au-delà du système CVC, mais des dommages considérables causés par la fumée dans le cabinet.

La dentiste faisait réviser annuellement le système CVC (ce qui avait été effectué quelques mois à peine avant l'incendie). L'assureur a conclu que la défaillance mécanique du système CVC n'avait pas pu être anticipée et n'avait pas été causée par l'acte ni le défaut d'agir de personne.

La dentiste a reçu un règlement d'assurance d'environ 22 000 $ pour couvrir les frais de réparation et de nettoyage. Elle a en outre reçu un règlement de perte d'exploitation d'environ 12 000 $ afin de remplacer le revenu perdu pendant la fermeture du cabinet pour rénovations.

Inondation d'une salle du cabinet

En 2010, une grande inondation s'est produite dans un cabinet dentaire situé dans un centre commercial lorsqu'une conduite d'eau principale a rompu en-dessous de la structure du cabinet. D'après le rapport de l'expert en sinistres, environ 2 à 3 pieds d'eau s'étaient accumulés à certains endroits dans ce cabinet doté de 7 salles. En plus des dommages structurels, une grande partie du matériel dentaire et des appareils du cabinet était endommagée sans espoir de réparation. Compte tenu des dégâts d'eau importants, l'ingénieur-conseil en informatique fut incapable d'extraire les données de chaque ordinateur utilisé dans le cabinet.

Au moment d'aller sous presse, cette demande de règlement n'est pas entièrement réglée, mais l'assureur estime que les coûts de remplacement du matériel dentaire et des appareils du cabinet s'élèveront, à eux seuls, à près de 400 000 $.

Passez en revue votre couverture du contenu

Ces exemples de sinistre illustrent pourquoi il importe de souscrire une assurance. Il importe tout autant de vous assurer que votre couverture est à jour. Le contenu de votre cabinet est couvert seulement jusqu'à concurrence du montant du sinistre et du plafond d'assurance que vous avez payé. Donc, si le coût de remplacement du contenu actuel de votre cabinet par des articles équivalents a augmenté au fil du temps, et que vous n'avez pas majoré votre couverture en conséquence, peut-être serez-vous dans le rouge lorsqu'il vous faudra payer toutes les factures. Nous vous recommandons de passer en revue votre couverture du contenu avec votre conseiller en assurances chaque fois que vous achetez de nouveaux articles pour votre cabinet et d'effectuer les rajustements nécessaires.

Pour obtenir une revue sans frais de votre assurance Trois-en-unMC, téléphonez-nous au CDSPI Services consultatifs Inc. au 1-877-293-9455, poste 5003.

L'AUTEURE

Mme Whiteman est une conseillère professionnelle en assurances relevant du CDSPI Services consultatifs Inc. Courriel : insurance@cdspiadvice.com

Add new comment