Une étude examine le BPA dans les matériaux dentaires

September 10, 2010

Un article publié dans Pediatrics évaluant les bienfaits et les risques potentiels pour la santé des matériaux dentaires pouvant contenir du bisphénol A (BPA) a suscité une abondante couverture médiatique aux États-Unis. Les résultats de cette analyse confirment l’idée que les bienfaits des matériaux dentaires à base de résine compensent largement tout problème de santé potentiel.

Cet article passe en revue la littérature portant sur l’exposition possible au BPA contenu dans les matériaux dentaires afin de déterminer si cette exposition présente des risques pour la santé des enfants. Dans leurs recommandations générales, les auteurs concluent :

«En raison des bienfaits préventifs justifiés des agents de scellement dentaires à base de résine et étant donné la brièveté de l’exposition élevée au BPA après l’application d’un agent de scellement, nous recommandons de continuer l’application des agents de scellement à base de résine dans l’exercice de la dentisterie ainsi que dans les programmes d’application d’agents de scellement offerts en milieu scolaire.»

En plus de recommander que les fabricants donnent plus de détails sur la composition chimique de leurs produits, les auteurs suggèrent aux dentistes d’employer des mesures de précaution en vue de minimiser toute exposition évitable au BPA contenu dans les agents de scellement ou les résines composites dentaires.

L’ADC est d’accord avec cette approche prudente et suggère aux dentistes de polymériser totalement les agents de scellement et les résines composites suivant les instructions des fabricants. De plus, les dentistes peuvent traiter la couche de surface en effectuant l’une des 3 procédures suivantes :

  1. utiliser un abrasif doux, comme la ponce, soit avec un tampon d’ouate, soit avec une cupule à prophylaxie;
  2. demander aux enfants plus âgés et aux adolescents de se gargariser avec de l’eau tiède durant 30 secondes; ou
  3. rincer la surface de l’agent de scellement durant 30 secondes avec une seringue air/eau tout en aspirant les fluides et les débris de la bouche de l’enfant.

Contexte

Le public et les médias ignorent souvent que le BPA n’est pas un élément des agents de scellement à base de résine. Ces agents peuvent contenir des monomères qui sont dérivés du BPA (tels le bis-GMA et le bis-DMA), mais le BPA même n’est pas un élément des agents de scellement dentaires. Cependant, des quantités négligeables de BPA peuvent s’y trouver, étant des effets résiduels du processus de fabrication de certains agents de scellement dentaires.

Santé Canada a procédé à une évaluation des risques sur le BPA et annoncé les résultats le 18 avril 2008. Le rapport conclut que l’exposition au BPA à partir des agents de scellement et des résines composites dentaires est extrêmement faible comparativement à d’autres sources et est restreinte à un petit nombre de produits. L’exposition minimale a généralement lieu dans les quelques heures qui suivent la pose, puis se réduit rapidement à presque rien. Une fois que le matériau est posé et durci, il devient très stable.

La norme provisoire de Santé Canada touchant les taux de BPA chez les humains est de 25 microgrammes par jour par kilogramme de poids corporel. Aucune restriction n’est prévue pour les résines composites ou les agents de scellement dentaires, étant donné que les niveaux d’exposition potentiels au BPA contenu dans ces matériaux se situent tout à fait à l’intérieur des marges de sécurité de Santé Canada. 

Les dentistes peuvent visiter le site Web de l’ADC pour avoir plus de ressources sur le BPA.

http://www.cda-adc.ca/fr/oral_health/faqs_resources/faqs/bpa_faqs.asp

http://www.cda-adc.ca/fr/members/news_publications/member/2008/04_24_bpa_full_document.asp

Add new comment