Une bonne santé buccodentaire toute la vie durant

December 1, 2010


Dr Ronald G. Smith

L'accès aux soins est un problème qui persiste en dentisterie depuis le début de ma carrière. Bien que la vaste majorité des Canadiens aient accès à des soins buccodentaires d'excellente qualité, il y a dans notre société des groupes qui ne peuvent voir régulièrement un dentiste, y compris les aînés, les gens à faible revenu, les gens ayant des besoins spéciaux, les enfants et les Autochtones. Je crois que le moment est venu pour la dentisterie de faire un effort concerté afin de s'assurer que ces groupes reçoivent des soins buccodentaires appropriés.

L'ADC s'est engagée à faire de l'accès amélioré aux soins une priorité. Plus particulièrement, nous allons nous appliquer à aider les enfants dans le besoin et les aînés, surtout les aînés frêles qui vivent dans des établissements de soins de longue durée (ESLD). Le Conseil d'administration de l'ADC a reconnu qu'il faut porter notre attention sur ces groupes et a chargé le Comité des affaires cliniques et scientifiques (CACS) d'analyser la situation à travers le Canada. Le CACS a rédigé deux rapports qui compilent des données sur les programmes existants dans les provinces et qui signalent les lacunes dans les services offerts.

Le rapport sur les soins buccodentaires des aînés fait état de nombreux défis auxquels sont confrontés les dentistes. Comme tous ceux qui ont un parent vivant dans un ESLD le savent, la multitude de problèmes de santé physique et mentale touchant les aînés peuvent rendre difficile la vie quotidienne même. Quand on visite les salles à manger de ces établissements, on peut voir comment certains résidents sont limités dans le choix des mets parce qu'ils sont incapables de mastiquer proprement. Or, le manque d'un régime nutritionnel peut avoir un impact important sur le maintien de la santé et du mieux-être de ces personnes.

Aussi suis-je découragé quand je vois de nouveaux ESLD conçus avec des salons de coiffure, mais sans installations pour les soins dentaires. Afin d'aider à corriger cette situation, l'ADC a demandé que soient formulées des normes nationales et provinciales en vue d'assurer dans les ESLD un minimum de soins buccodentaires ainsi qu'un accès annuel à des soins professionnels. L'objectif est de faire en sorte que tous les nouveaux résidents subissent un examen buccodentaire faisant partie de la cueillette régulière de données sur la santé dans ces institutions. Ces données permettraient au personnel d'avoir des niveaux de référence en santé buccodentaire et de déterminer parmi les résidents ceux qui éprouvent des problèmes dentaires.

La profession porte également son attention sur l'accès aux soins pour les enfants. Au cours des dernières décennies, la dentisterie a fait des progrès, comme en témoignent les résultats de la récente Enquête canadienne sur les mesures de santé, lesquels révèlent que le pourcentage des enfants de 6 à 11 ans avec une dent permanente ou plus cariée, absente ou obturée a chuté à moins de 25 % par rapport à presque 75 % en 1972. Cependant, il reste encore de jeunes enfants dans notre société qui ont des caries rampantes en très bas âge.

L'enseignement aux parents de bonnes habitudes en santé buccodentaire et la promotion d'une nutrition et d'un régime meilleurs feront beaucoup pour améliorer la santé buccodentaire de nos enfants. De plus, la profession a accru ses efforts afin d'encourager tous les parents à amener dès la première année leurs bébés chez le dentiste. Dans ce même ordre d'idées, le JCDAf.ca offre une présentation audiovisuelle de la Dre Felicity Hardwick qui indique aux dentistes les étapes à suivre pour que la première visite d'un jeune enfant chez le dentiste soit réussie.

La santé buccodentaire doit constituer une priorité toute la vie durant. L'ADC continuera à sensibiliser davantage la population touchant l'accès aux soins et à chercher des solutions progressives et pratiques pour résoudre ce problème. Afin de donner plus de poids à notre message visant la défense des intérêts du patient, nous sommes allés en novembre sur la Colline du Parlement pour y rencontrer des politiciens et des décideurs fédéraux. Par ailleurs, je vous invite à prendre un moment pour lire les énoncés de position sur l'accès aux soins et les résidents dans les ESLD adoptés par l'ADC en 2010.

Si la profession parvient à démontrer qu'elle a réussi à améliorer l'accès aux soins buccodentaires pour les enfants dans le besoin et les aînés vivant dans des ESLD, nous pourrons appliquer nos solutions à d'autres groupes qui demandent également notre attention. Nous devons nous allier afin d'exprimer clairement les besoins de ceux qui, en santé buccodentaire, ne peuvent souvent s'exprimer eux-mêmes.

Ronald G. Smith, DDS
president@cda-adc.ca

Add new comment