Prothèses hybrides implanto-portées retenues par aimant : revue et rapport clinique après un an

September 16, 2010

Les aimants à champ ouvert faits d'aluminium, de nickel et de cobalt sont utilisés depuis de nombreuses années en prosthodontie, mais leur taux de succès est limité, car ces aimants sont sensibles à l'effet corrosif de la salive et leur force de rétention est faible par rapport à la rétention initiale que procurent les attaches mécaniques. Plus récemment, des aimants offrant une plus grande force magnétique par unité ont été mis au point; ces aimants sont faits d'alliages de 2 métaux des terres rares, le samarium et le néodyme. De plus, une nouvelle génération d'enveloppes soudées par laser assurent une protection accrue contre la corrosion par la salive. Le regain d'intérêt actuel pour ce type d'attache semble justifié, car contrairement aux attaches mécaniques, les aimants offrent la possibilité d'une durabilité illimitée et pourraient donc s'avérer supérieurs aux attaches mécaniques de type balle ou barre pour retenir les prothèses amovibles sur implant. Aucun essai prospectif à long terme n'avait jusqu'ici été mené pour confirmer la durabilité clinique de cette nouvelle génération d'aimants utilisés pour la rétention de prothèses dento-portées ou implanto-portées. Cette étude avait pour but de documenter les premiers essais cliniques sur les prothèses hybrides mandibulaires implanto-portées fixées à l'aide d'une nouvelle génération d'attaches magnétiques faites d'aimants de terres rares et d'évaluer le taux de satisfaction de patients édentés. Au début de l'étude, la totalité des 17 patients (sauf un) utilisaient des prothèses hybrides implanto-portées depuis plusieurs années. Durant la première année, le taux de satisfaction global chez les 17 patients est passé de moins de 70 % à plus de 90 % (échelle visuelle analogue normalisée). Aucune difficulté inhabituelle durant l'exécution du traitement ou le maintien des attaches n'a été observée. Ce rapport présente des données préliminaires attestant des excellentes possibilités qu'offrent ces nouveaux types d'aimants pour la fixation de prothèses hybrides mandibulaires sur implant.


Pour lire l'article complet (disponible en anglais seulement)

Add new comment