La dernière conférence de l’ADC sur l’enseignement explore les enjeux liés à la prévention et au contrôle de l’infection

June 17, 2010

La 49e édition de la conférence et de l'atelier de l'ADC sur l'enseignement a eu lieu à Winnipeg les 28 et 29 avril dernier. Intitulée Infection Control: Exploring Gaps, Current Trends and Best Practices for Dental Education, la conférence a été organisée par l'ADC en collaboration avec l'Association des facultés dentaires du Canada.

La Dre Nita Mazurat, professeure agrégée de dentisterie restauratrice à l'Université du Manitoba, a contribué à la coordination de cette dernière édition, qui a regroupé des professeurs des 10 facultés de médecine dentaire du Canada, chargés d'enseigner ou d'appliquer les procédures de prévention et de contrôle de l'infection (PCI) à leur établissement respectif. Le représentant de chaque faculté a présenté un résumé du programme de formation didactique et clinique de son établissement en matière de PCI, ce qui a révélé l'existence de défis communs et de stratégies uniques en ce qui a trait à la gestion des enjeux liés à la PCI.

Parmi les enjeux politiques courants liés à la PCI, les participants ont tenté de comprendre comment il est possible d'enseigner efficacement à agir avec professionnalisme en matière de PCI au sein d'un d'établissement d'apprentissage et comment il est possible d'améliorer l'observation des procédures de PCI chez les étudiants et le personnel clinique.

Les participants se sont échangé des stratégies d'enseignement efficaces, dont l'utilisation de cas cliniques pour enseigner les procédures de PCI, des moyens d'établir le temps alloué au volet didactique par rapport au volet clinique, outil efficace pour l'enseignement des procédures de PCI, et des mécanismes efficaces de reconnaissance et de gestion des infractions aux protocoles dans les facultés de médecine dentaire.

Des questions cliniques ont notamment suscité le débat, dont l'interprétation des récentes lignes directrices sur l'utilisation d'antibiotiques prophylactiques chez les patients cardiaques et les patients ayant subi une arthroplastie totale, l'utilisation unique ou la réutilisation des fraises et limes endodontiques, les nouvelles méthodes de contrôle biologique en matière de stérilisation et la nécessité d'ajouter les bonnets de chirurgien à l'équipement de protection individuelle en dentisterie générale.

Cependant, tous les participants à l'atelier étaient unanimes quant à la création d'un porte-parole national soutenu, qui prônerait l'utilisation de pratiques exemplaires au Canada en matière de PCI.

Add new comment