L’accès à des soins pour les enfants et les aînés

July 27, 2011


Dr Robert MacGregor

L'accès aux soins constitue l'un des plus grands défis auquel notre profession est confrontée. Ce défi est attribuable à plusieurs facteurs, qu'il s'agisse de géographie, de moyens financiers, de questions d'ordre physique, de motivation ou de ressources humaines. Compte tenu de la panoplie d'obstacles qui empêchent certains Canadiens d'avoir un accès équitable à des soins buccodentaires, l'ADC et les associations dentaires provinciales ont décidé de cibler leurs efforts sur des groupes particuliers de la population pour avoir une incidence accrue, soit les aînés et les enfants.

Le conseil d'administration de l'ADC a confié au Comité des affaires cliniques et scientifiques (CACS) la mission de consulter des experts à l'échelle du pays sur la santé buccodentaire des aînés et de rédiger un rapport comportant des recommandations précises. Ce rapport a confirmé que les Canadiens vivent plus longtemps qu'auparavant et qu'ils conservent davantage de leurs dents naturelles en vieillissant, ce qui a pour effet de créer des défis accrus pour s'occuper des soins buccodentaires des aînés, surtout ceux qui sont fragilisés sur le plan médical ou physique.

Dans l'optique d'améliorer la santé buccodentaire des aînés, le rapport du CACS renferme des recommandations portant sur l'éducation, la prestation de soins, la recherche et la planification stratégique. Le rapport a relevé des mesures précises à mettre en œuvre auxquelles l'ADC continue de s'affairer.

Le CACS a aussi publié une ressource pour les dentistes intitulée Une santé buccodentaire optimale pour les personnes âgées frêles : Les meilleures pratiques dans le continuum de soins. Ce document contient des conseils pour les dentistes sur le concept d'offrir des soins dentaires rationnels aux aînés, y compris ceux ayant un accès limité à des soins parce qu'ils sont confinés chez eux ou ceux vivant dans un établissement de soins de longue durée. Cette ressource a été créée pour veiller à ce que les personnes âgées puissent continuer à avoir accès à des soins, sans égard à leur état de santé ou à leurs conditions de vie.

Pour l'autre extrémité du cycle de vie, le conseil d'administration de l'ADC a déterminé qu'il fallait recueillir des renseignements sur la santé buccodentaire des enfants, surtout sur la carie de la petite enfance (CPE). Le CACS a mis sur pied un groupe de travail et a produit un rapport montrant qu'au cours des 20 dernières années, la carie des dents primaires chez les enfants canadiens d'âge préscolaire avait connu une augmentation importante. Bien que les "http://www.hc-sc.gc.ca/fniah-spnia/pubs/promotion/_oral-bucco/index-fra.php" target="_blank">enfants autochtones d'âge préscolaire présentent un taux de caries plus élevé, la CPE est présente chez les enfants de tous les groupes socioéconomiques.

En fait, la CPE est tellement courante au Canada que la chirurgie dentaire pédiatrique sous anesthésie générale continue à être l'intervention chirurgicale ambulatoire la plus courante dans la plupart des hôpitaux pour enfants. Le rapport du CACS a adopté un point de vue pragmatique pour ses recommandations et les mesures afférentes. La profession en fait actuellement l'étude afin d'en établir l'ordre de priorité.

L'étape suivante des efforts pour assurer l'accès aux soins à ces groupes ciblés a été la création récente d'un groupe de travail national sur l'accès aux soins. Composé de représentants provenant des quatre coins du pays, y compris des comités des affaires cliniques, des affaires reliées aux spécialistes et de la défense des intérêts publics de l'ADC, ce groupe cherchera à faire connaître la position de l'ADC aux fournisseurs de soins et aux gouvernements concernant l'accès aux soins. L'objectif est de mettre en œuvre des initiatives partout au pays visant à favoriser un accès régulier à des soins. Une fois que des progrès auront été accomplis dans ces domaines, le mandat du groupe de travail pourra être élargi pour inclure d'autres groupes de la population.

Il est vrai que la santé buccodentaire fait partie intégrante de la santé générale et que tous les Canadiens ont le droit d'avoir une bonne santé buccodentaire. L'ADC appuie ce droit et continuera à favoriser les efforts déployés par la profession pour veiller à un accès juste et équitable à des soins buccodentaires, ce qui est un droit fondamental.

Dr Robert MacGregor, BSc, DDS
president@cda-adc.ca

Add new comment