Je veux acheter un de ces nouveaux modèles de lampes frontales DEL pour la salle opératoire. Sur quels critères dois-je me baser pour obtenir le meilleur éclairage clinique?

February 1, 2011

Contexte

Un grand nombre de praticiens, et de plus en plus d'étudiants en médecine dentaire, utilisent aujourd'hui des outils chirurgicaux avec fonction de grossissement dans leur pratique quotidienne pour améliorer leur visibilité et leur posture. Ces appareils de grossissement nécessitent toutefois un meilleur éclairage du champ clinique1.

Les dentistes ont commencé à utiliser des lampes frontales dès les années 1950. Depuis les années 1990, les dentistes disposent de petits dispositifs d'éclairage frontal dotés de fonctions mécaniques et électroniques grandement améliorées2, et l'on observe au cours de la dernière décennie un intérêt croissant pour la technologie DEL (diode électroluminescente). En plus d'être plus légères et de générer moins de chaleur que les anciens modèles de lampes frontales, les lampes DEL à haute intensité (ill. 1) améliorent considérablement la portabilité et la durée de charge des systèmes d'éclairage chirurgicaux, grâce notamment à l'utilisation de batteries légères au lithium-ion.

Les lampes DEL frontales ou montées sur lunettes offrent plusieurs avantages par rapport aux autres types d'éclairage du champ opératoire buccal, notamment les suivants : liberté de déplacement d'une salle opératoire à une autre (c.-à-d. le clinicien n'est plus relié par un cordon à une prise électrique ou à une source d'éclairage par fibre optique); meilleure visibilité intrabuccale sans effet d'ombrage et coûts d'achat et d'entretien modérés. De plus, les lampes DEL fonctionnent à basse température et il est rare qu'il faille remplacer l'ampoule3. Selon une étude récente, les lampes DEL blanches seraient meilleures que les lampes à halogène pour évaluer la teinte des dents4.

Propriétés essentielles des lampes frontales DEL

Alors, que devrait-on rechercher dans une lampe DEL frontale ou montée sur lunettes? Il y a plusieurs aspects essentiels à considérer, que vous comptiez monter la lampe sur vos loupes (télescopes chirurgicaux), sur un bandeau ou sur une visière. Bien sûr, vous devez d'abord vous assurer que le montage et l'ajustement de la lampe peuvent se faire de façon pratique, afin que la lampe puisse être dirigée sur votre point de contrôle opératoire optimal durant la prestation des soins intrabuccaux. Ce point sera probablement situé dans votre plan médio-sagittal, à peu près à la hauteur du cœur. Vous ne devez pas acheter une lampe qui vous oblige à modifier votre position de travail optimale5,6.

Il est important de pouvoir ajuster l'intensité lumineuse. Est-il préférable d'avoir une lumière plus vive? Non. Vous devez pouvoir ajuster l'intensité de la lumière en fonction des variations dans l'éclairage de fond et le niveau de grossissement. Vous devez également pouvoir régler l'éclat et le ratio de luminosité objectif-fond, afin de réduire au minimum la fatigue oculaire et d'optimiser votre capacité de discrimination visuelle. On considère que la plage d'intensité lumineuse adéquate sur le champ, s'il y a maintien du ratio de luminosité objectif-fond, doit être comprise entre 10 000 et 15 000 lx (environ 900 à 1 400 pieds-bougies). L'intensité de la plupart des lampes DEL est toutefois nettement supérieure à ces valeurs; il est donc très important de pouvoir l'ajuster7.

Pour évaluer les propriétés de la lumière et du champ lumineux, placez une feuille de papier blanc à votre distance optimale de travail, puis évaluez ces propriétés (voir ci-après) à l'œil nu et avec grossissement. Il est également utile d'observer le champ sous des éclairages de fond d'intensités variables (c.-à-d. de plus en plus vives), et d'évaluer la lumière produite dans toute la plage d'intensité lumineuse de l'appareil.

De quelle couleur est le faisceau? La plupart des fabricants allèguent que les nouvelles lampes DEL produisent un éclairage «blanc lumineux». À vous d'en juger, en examinant chaque lampe en tenant compte de votre propre arrangement opératoire.

Les dimensions «idéales» du champ éclairé dépendent du grossissement que vous utilisez habituellement. Cependant, afin de réduire le risque d'éclair de lumière ou d'éblouissement involontaire dans les yeux du patient ou de l'assistante, les dimensions du champ éclairé doivent correspondre à celles du champ grossi, sans plus.

Recherchez une définition nette des contours du champ. Une mauvaise définition signifie que les contours du champ éclairé sont flous et présentent un mélange de couleurs ou d'intensité; il peut aussi y avoir une bande d'éclairage partiel entre les zones éclairée et non éclairée (ill. 2). Tout comme il est important d'avoir un champ lumineux juste assez grand, de même importe-t-il que les contours du champ soient bien définis pour réduire au minimum le risque d'éblouissement dans les yeux du patient et d'éclairs dans les yeux de l'assistante. Les caractéristiques des contours du champ peuvent être facilement évaluées en dirigeant la lampe sur une feuille de papier blanc placée à la distance optimale de travail.


Ill. 1 : Photographie illustrant les faisceaux lumineux de 3 lampes différentes, montrant bien que les lampes chirurgicales frontales ne se valent pas toutes.


Ill. 2 : Exemple d'un champ lumineux dont les contours flous sont inacceptables.


Le champ offre-t-il une netteté parfaite d'un bord à l'autre? Le champ éclairé doit être parfaitement homogène. Un champ non homogène est un champ dont la zone éclairée n'a pas une couleur ou une texture uniforme. Notez, par exemple, les champs centraux particulièrement irréguliers dans les 2 zones éclairées circulaires présentées à l'illustration 3. De nombreuses lampes émettent des champs qui présentent des lignes ondulées ou droites ou qui ont une texture granuleuse, ce qui peut nuire à la clarté de la perception visuelle. Cependant, ces propriétés importantes ne ressortent pas toujours clairement lorsque l'appareil est testé contre un fond foncé ou bigarré et il peut être difficile pour le clinicien de les évaluer dans de telles conditions.

Est-il facile de nettoyer et de désinfecter les lampes? En général, les lampes DEL sont mieux scellées et plus compactes que les types précédents de lampes, ce qui en facilite le nettoyage. Les nouvelles lampes sont néanmoins assujetties aux mêmes précautions que celles qui s'appliquent à tout l'équipement personnel. Afin de satisfaire aux protocoles d'asepsie habituels, le port de couvre-gants peut être exigé pour ajuster l'intensité lumineuse durant l'exécution d'un traitement ou il peut s'avérer nécessaire de recouvrir d'une membrane ou d'une bande adhésive le boîtier logeant la batterie et le variateur servant à régler l'intensité lumineuse (ill. 4).


Ill. 3 : Caractéristiques du champ lumineux. Notez les variations de couleur, de forme et de dimensions du champ lumineux obtenu avec chacune des 3 lampes.


Ill. 4 : Une barrière protectrice peut être nécessaire pour régler l'intensité lumineuse durant une intervention.



Qu'en est-il des lampes frontales DEL utilisées durant la mise en place de matériaux de restauration photopolymérisables? Si vous utilisez des résines composites, n'oubliez pas que l'exposition à n'importe quel type de lumière peut causer une polymérisation prématurée. Pour éviter ce problème, vous pouvez éteindre votre lampe ou en réduire l'intensité, ou vous pouvez utiliser les filtres ambrés qu'offrent certains fabricants.

Quelle est la durée de charge prévue de la batterie? Il n'est pas rare de nos jours d'obtenir une période d'utilisation de 8 à 12 heures par charge (ou plus), mais il y a aussi d'autres aspects importants à considérer au sujet de la batterie. La durée de charge est-elle calculée en fonction d'un usage à intensité maximale ou minimale? Quelle est la courbe de dégradation du maintien de la charge lorsque la lampe DEL est utilisée fréquemment? Doit-il y avoir décharge complète de la batterie avant de pouvoir la recharger à pleine capacité? Quel est le coût des batteries de remplacement ou supplémentaires? Où peut-on se les procurer?

D'autres questions relèvent probablement davantage des préférences personnelles, et de nombreuses marques offrent des solutions et des options raisonnables :

  • poids et confort du bloc-batterie, en particulier en regard du mode de port prévu (p. ex., à la ceinture, dans la poche, au bras)
  • commodité quant à la longueur et à la mise en place du fil reliant le bloc-batterie à la lampe
  • commodité d'accès de l'interrupteur marche-arrêt et du variateur d'intensité (ou des contrôles)
  • capacité de réglage de l'orientation (peu de réglages nécessaires si le montage est stable et précis)
  • possibilité d'obtenir des adaptateurs convenant à votre marque de loupes (télescopes chirurgicaux), auprès du fabricant de la lampe DEL ou du fabricant de vos loupes.

Les lampes frontales DEL destinées à un usage dentaire sont offertes avec un large éventail d'options et dans une large fourchette de prix (de 200 $ à 1 500 $), et la plupart des modèles sont mis à jour, modifiés et remplacés fréquemment à mesure que la technologie DEL devient plus abordable et plus accessible. Cependant, comme c'est le cas pour tant d'autres instruments et appareils, certains modèles transigent sur l'excellence en ce qui a trait à l'utilisation de la technologie convenant le mieux à des applications chirurgicales précises. De nouvelles lampes DEL sont mises sur le marché chaque semaine et, tous les quelques mois, bon nombre de fabricants et de fournisseurs de matériel dentaire retirent des modèles du marché pour les remplacer par des technologies nouvelles et moins coûteuses. Cependant, les nouveaux produits ne sont pas nécessairement meilleurs en regard des critères essentiels énoncés précédemment.

Un dernier conseil : n'achetez pas de lampes DEL en ligne, surtout de fournisseurs inconnus, à moins d'être disposé à retourner la lampe si elle ne répond pas à un ou plusieurs des critères essentiels. D'une certaine manière, l'utilisation de la technologie DEL pour des applications chirurgicales n'en est encore qu'à ses débuts. Qui plus est, le contrôle de la qualité de bon nombre de produits actuellement disponibles laisse grandement à désirer. L'irrégularité des champs lumineux peut être particulièrement problématique, même parmi des lampes d'étiquetage et de fabrication identiques qui proviennent de la même entreprise. Acheteurs, soyez donc vigilants!

L'AUTEUR

Le Dr  Rucker est professeur et directeur du programme de dentisterie générale au département des sciences buccodentaires, Faculté de médecine dentaire, Université de la Colombie-Britannique, Vancouver (Colombie-Britannique).

Écrire au : Dr Lance Rucker, Faculté de médecine dentaire, Centre de santé buccodentaire Nobel Biocare, 2151, Wesbrook Mall, Vancouver, BC V6T 1Z3. Courriel : lrucker@interchange.ubc.ca.

L'auteur n'a aucun intérêt financier déclaré.

Cet article a été révisé par des pairs.

Références

  1. Christensen GJ. Magnification in dentistry: useful tool or another gimmick? J Am Dent Assoc. 2003;134(12):1647-50.
  2. Schulein TM. Significant events in the history of operative dentistry. J Hist Dent. 2005;53(2):63-72.
  3. Sheets CG, Paquette JM. Is magnification for you? Dental Economics. 2001;91(1). Available: www.dentaleconomics.com/index/display/article-display/103313/articles/dental-economics/volume-91/issue-1/features/is-magnification-for-you.html (accessed 2011 Jan 10).
  4. Li C, Strassl M, Rauchenzauner S, Wintner E. Evaluation of LED illumination for dental instruments. Lighting Research and Technology. 2009;41(1):89-97.
  5. Rucker LM, Boyd MA. Optimizing dental operatory working environments. In: Murphy DC, editor. Ergonomics and the dental care worker. Washington, DC: American Public Health Association; 1998. p. 301-18.
  6. Rucker LM, Sunell S. Ergonomic risk factors associated with clinical dentistry. J Calif Dent Assoc. 2002;30(2):139-48.
  7. Babbush CA. Dental implants: the art and science. Philadelphia: W.B. Saunders; 2010. p. 503.

Add new comment