Effet de l’enseignement sur l’aptitude des étudiants en médecine dentaire à photopolymériser une restauration simulée

October 19, 2012

SOMMAIRE

Objectif : Mesurer l'énergie lumineuse appliquée par des étudiants en médecine dentaire sur une restauration simulée de classe I, avant la formation, immédiatement après la formation et 4 mois après la formation.

Méthodologie : Trente-huit (38) étudiants en médecine dentaire ont utilisé une lampe à polymériser à diode électroluminescente unique (SmartLite iQ2, Dentsply) pour polymériser, pendant 10 secondes, une restauration simulée de classe I, fixée sur le simulateur de patient MARC (Managing Accurate Resin Curing [gestion précise de la polymérisation de la résine]) (BlueLight analytics inc.). Les étudiants ont ensuite reçu une formation et un enseignement individualisé ayant pour but d'optimiser leur technique de photopolymérisation. La technique de polymérisation des étudiants a été réévaluée immédiatement après la formation, puis de nouveau 4 mois plus tard (sans autre formation). L'éclairement énergétique et l'énergie appliquée durant la photopolymérisation ont été mesurés pour chaque étudiant, à ces 3 périodes. Les valeurs moyennes ont été calculées et comparées.

Résultats : L'énergie appliquée par les étudiants a varié de 0,1 à 7,2 J/cm2 (moyenne ± écart-type : 4,1 ± 1,7 J/cm2) avant la formation et de 5,8 à 7,5 J/cm2 (moyenne ± écart-type : 6,7 ± 0,4 J/cm2) après la formation. L'analyse de la variance et le test de la plus petite différence significative protégée de Fisher ont montré que l'enseignement sur simulateur de patient a amélioré sensiblement l'énergie appliquée et que les étudiants se sont souvenus de l'enseignement dispensé. Au moment de la réévaluation, 4 mois plus tard, la quantité d'énergie produite a varié de 4,2 à 7,9 J/cm2 (moyenne ± écart-type : 6,1 ±1,1 J/cm2). Bien que ces valeurs soient moins élevées que celles mesurées immédiatement après la formation, la baisse n'est pas significative (p = 0,44).

Conclusions : La rétroaction immédiate sur la technique de photopolymérisation utilisée, combinée à une formation sur les erreurs à éviter, a permis d'améliorer de façon significative et durable la quantité d'énergie appliquée par les étudiants durant la polymérisation.

Pour lire l'article complet (disponible en anglais seulement)

Add new comment