Revue des irrigants pour les traitements de canal non chirurgicaux

October 12, 2012

Selon une récente revue Cochrane1 ayant examiné les solutions d’irrigation antiseptiques et antibactériennes qui servent à prévenir une infection durant un traitement de canal, les données manquent pour démontrer sans équivoque qu’une solution est meilleure qu’une autre.

Bien que la chlorhexidine semble réduire efficacement les cultures bactériennes quand on la compare au sérum physiologique, et que l’hypochlorite de sodium semble plus efficace en concentration élevée (5 %) que faible (1 %), la plupart des études ne font pas état de différences cliniquement importantes et pertinentes pour les patients.

La revue comprenait 11 essais auxquels ont participé 851 sujets ayant ensemble 879 dents qui ont fait l’objet d’un traitement de canal à l’aide de solutions d’irrigation. Ces essais visaient à évaluer divers régimes d’irrigation, y compris les différentes doses, combinaisons et méthodes, ainsi que durées d’administration. Dans ces essais, l’hypochlorite de sodium était la solution d’irrigation la plus souvent utilisée. Aucune étude n’a signalé d’effets indésirables.

« Suivant notre revue, nous avons noté que les recherches actuelles sur l’utilisation et l’efficacité des solutions d’irrigation et des antimicrobiens et antibactériens portent surtout sur l’efficacité à réduire le nombre de bactéries », déclare la Dre Mona Nasser, l’une des auteurs de la revue. « Plus d’études s’imposent en mettant particulièrement l’accent sur les résultats qui sont importants pour les cliniciens et leurs patients », dit-elle.

« En ce moment, aucune étude ne démontre une différente substantielle dans l’efficacité de l’hypochlorite de sodium et de la chlorhexidine. On se demande donc si les coûts additionnels de la chlorhexidine ou d’autres solutions dispendieuses sont justifiables », ajoute la Dre Nasser.

Suivant les résultats de cet examen systémique, les auteurs recommandent aux cliniciens de prendre en compte tant les avantages que les effets nocifs potentiels quand ils choisissent une solution d’irrigation pour un traitement de canal non chirurgical.

Référence

  1. Fedorowicz Z, Nasser M, Sequeira-Byron P, de Souza RF, Carter B, Heft M. Irrigants for non-surgical root canal treatment in mature permanent teeth (Review). The Cochrane Library. 2012; Issue 9.

Add new comment