Choisir les stratégies de retraite qui vous conviennent le mieux

December 11, 2012

Les objectifs de retraite varient d'une personne à l'autre, notamment l'âge au départ à la retraite et le mode de vie envisagé à la retraite. Par conséquent, il est judicieux de personnaliser ses stratégies d'épargne et de revenu de retraite en fonction de votre situation personnelle et professionnelle.

Investir dans un régime enregistré d'épargne-retraite (REER) pour la retraite est une solution de placement très attrayante qui permet de faire fructifier son épargne à l'abri de l'impôt et de réduire le montant du revenu imposable. Pour de nombreux dentistes, il est bon de maximiser leurs cotisations au REER puisqu'en général ils ne peuvent pas compter sur le régime de retraite d'un employeur pour se constituer un coussin pour la retraite. Pour l'année d'imposition 2012, le plafond de cotisation annuel est de 18 % du revenu gagné l'année précédente, sous réserve d'un maximum de 22 970 $. En 2013, le plafond de cotisation passera à 23 820 $.

Si vous cotisez à un REER, il est recommandé de répartir vos avoirs entre les 3 catégories d'actif (liquidités, titres à revenu fixe et actions) afin de limiter les effets des fluctuations des marchés et de l'inflation sur votre portefeuille. Si vous investissez uniquement dans les liquidités, comme les fonds garantis ou les CPG, votre pouvoir d'achat à la retraite pourrait être considérablement érodé étant donné que le taux de croissance de ces placements est habituellement inférieur au taux d'inflation. Traditionnellement, les actions et les obligations (ainsi que les fonds d'actions et d'obligations) offrent une meilleure protection à long terme contre l'inflation. En diversifiant votre portefeuille, vous augmentez la possibilité de dégager un bon rendement dans des situations économiques diverses.

Le partage du revenu

Il est possible, à des fins fiscales, de partager votre revenu de retraite en parts égales avec votre conjoint si vous avez 65 ans ou plus. Cependant, si vous prévoyez prendre votre retraite plus tôt, à 60 ans par exemple, vous n'aurez pas droit au partage du revenu. Le cas échéant, vous pourriez investir dans un REER de conjoint, bien avant votre retraite, ce qui vous permettrait, à vous et à votre conjoint, de réduire l'impôt payable à la retraite en tirant des revenus de deux sources distinctes plus modestes. Supposons qu'un couple marié décide de se partager de façon égale un revenu de retraite de 80 000 $. Le revenu déclaré serait alors de 40 000 $ par personne, au lieu de 80 000 $ pour une personne, et l'impôt à payer serait réduit d'environ 6500 $.*

Vous pouvez choisir de convertir votre REER en un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) dès votre départ à la retraite au lieu d'attendre à 71 ans (âge limite auquel vous devez convertir votre REER en revenu de retraite). De cette façon, vous répartissez votre revenu sur une plus longue période et bénéficiez d'une tranche d'imposition moins élevée tout au long de la retraite. En réduisant le retrait annuel de votre FERR, vous pourriez éviter les dispositions de récupération sur les prestations des régimes de l'État, notamment les prestations de la Sécurité de la vieillesse.

Toutefois, même si vous prévoyez prendre une retraite anticipée, vous déciderez peut-être d'attendre votre 71e anniversaire de naissance pour convertir votre REER en un FERR. Ainsi, vous pouvez continuer de reporter le plus longtemps possible l'imposition des fonds dans votre REER. Vous pouvez ainsi mieux contrôler le montant du revenu imposable touché entre votre départ à la retraite et votre 71e anniversaire de naissance.

Cabinets constitués en société

Si votre cabinet dentaire est constitué en société, d'autres solutions d'épargne-retraite pourraient s'appliquer. Par exemple, vous pourriez délaisser le REER et établir un compte de placement d'entreprise qui servirait à financer votre retraite au moyen de versements de dividendes. Cette stratégie peut ouvrir droit à des crédits ou déductions d'impôt pour les placements et au partage du revenu avec les membres de la famille.

Si vous avez établi un REER avant la constitution en société de votre cabinet dentaire, vous souhaiterez peut-être convertir votre REER en un FERR avant votre retraite. Il s'agit d'une stratégie complexe qui suppose l'utilisation de votre FEER en tant que seule source de revenus au cours de la période de 5 à 10 ans avant votre retraite. Vous ne toucheriez aucun salaire ni dividende de votre société au cours de cette période. Ainsi, les sommes qui auraient été utilisées pour vous verser un salaire ou des dividendes seraient investies dans la société. À la retraite, la société vous verserait des dividendes qui sont imposables à des taux considérablement moins élevés que le revenu d'un FERR.

Également, la société peut mettre sur pied un régime de retraite à prestations déterminées en votre nom (p. ex. un plan de retraite individuel [PRI]). Selon votre âge et d'autres facteurs, un PRI pourrait permettre de verser des cotisations plus élevées et de réaliser des économies d'impôt plus importantes par rapport à un REER. La société verserait des cotisations au PRI et aurait droit à la déduction d'impôt.

Pour obtenir des conseils adaptés à votre situation financière, veuillez consulter un spécialiste en fiscalité. Pour vous aider à élaborer une stratégie d'épargne et de revenu de retraite adaptée à vos objectifs financiers, communiquez avec un conseiller en planification financière relevant du CDSPI services consultatifs Inc. au 1-877-293-9455, poste 5021. (Des restrictions s'appliquent aux services consultatifs dans certaines juridictions.)

L'AUTEUR

 

M. Ron Haik,MBA, PFA, CGF, FICVM, CSWPMD, est vice-président des Services consultatifs de placements au CDSPI Services consultatifs Inc. Courriel : conseils@cdspiadvice.com

*Les calculs utilisent les taux d'imposition fédéral et provinciaux en vigueur le 1er novembre 2012 pour les résidents de l'Ontario.

Add new comment