Vers des politiques de déclaration de conflits d’intérêts resserrées dans les revues de médecine dentaire

May 1, 2012

La relation entre les professionnels, les chercheurs et les établissements d'enseignement est complexe et peut parfois donner lieu à des conflits d'intérêts. Une telle situation se présente quand un intérêt secondaire (comme l'appât du gain) exerce une influence indue sur le jugement professionnel entourant un intérêt primaire (comme le bien-être d'un patient ou le bien-fondé d'une recherche)1. Autrement dit, il y a conflit d'intérêts quand un gain financier ou le prestige2 peut affecter les résultats d'une recherche. Par exemple, des études3-5 avancent que la recherche financée par des entreprises tend à mener à des conclusions favorables à l'industrie. D'autres études affirment qu'il est possible que les résultats négatifs d'essais soutenus par des organismes à but lucratif ne soient pas publiés ou que leur publication soit retardée3. Pour ces raisons, les revues scientifiques devraient se doter de politiques claires sur la divulgation de conflits d'intérêts et les rendre entièrement accessibles à leurs lecteurs. Ainsi, les lecteurs intéressés seraient mieux à même de comprendre les relations entre tous les intervenants d'une recherche et pourraient poser un jugement éclairé quant à l'effet d'un éventuel conflit d'intérêts lié aux résultats d'une étude.

L'importance d'un formulaire détaillé et normalisé de divulgation de conflits d'intérêts

L'International Committee of Medical Journal Editors (ICMJE) a récemment lancé une façon uniformisée de divulguer des intérêts concurrentiels6,7. Le recours à un formulaire détaillé normalisé peut uniformiser, faciliter et éclairer la divulgation d'intérêts concurrentiels du point de vue des auteurs et des lecteurs7. Quoi qu'il en soit, un examen détaillé des instructions données aux auteurs (ou des lignes directrices aux auteurs) contenues dans les sites d'un échantillon représentatif de revues de médecine dentaire montre qu'une seule publication exige de fournir ce formulaire avec le manuscrit. Même si la plupart des revues de médecine dentaire requièrent que les auteurs divulguent tout conflit d'intérêts au moment de soumettre leur article au contrôle par des pairs, ces déclarations ne sont pas uniformisées et ne fournissent habituellement pas une évaluation détaillée d'éventuels conflits d'intérêts.

Des normes élevées et des déclarations uniformisées sont essentielles avant de pouvoir déterminer si la politique sur les conflits d'intérêts d'une revue est adéquate ou si certains aspects méritent plus ample attention8. Par exemple, en recherche clinique, les lignes directrices9-11 créées pour améliorer la déclaration de conflits jouent un rôle décisif dans l'évaluation et la comparaison d'études scientifiques. Dans le même esprit, les lecteurs intéressés du grand public devraient avoir accès à des renseignements clairs sur les politiques entourant les conflits d'intérêts de revues scientifiques sans être contraints d'accéder au système de soumission d'articles ou de communiquer avec le rédacteur en chef pour obtenir des précisions. Des normes peu élevées ou l'absence d'instructions visant la déclaration de conflits d'intérêts peuvent empêcher un lecteur de se former une opinion valable quant à la valeur de l'article.

Les revues de médecine dentaire devraient songer sérieusement à adopter le formulaire de l'ICMJE pour deux raisons. D'une part, ce formulaire trace un portrait détaillé de l'effet éventuel des conflits d'intérêts sur les résultats publiés. D'autre part, en étant normalisé, il permet de comparer les politiques de divulgation de conflits d'intérêts adoptées par toutes les revues et peut aider les rédacteurs en chef et les évaluateurs à examiner objectivement les renseignements fournis par les auteurs. À l'instar de toute ligne directrice sur la divulgation de conflits d'intérêts12, il faut s'efforcer de traduire ce formulaire dans la langue d'origine des revues qui appuient, partout dans le monde, les lignes directrices de l'ICMJE, afin d'informer les lecteurs de la politique de chaque revue en matière de conflit d'intérêts.

La transparence de l'évaluation par des pairs

Une politique de déclaration de conflits d'intérêts pour éclairer les rédacteurs en chef et les évaluateurs améliorerait l'évaluation par les pairs. Il faudrait aussi que les conflits éventuels des rédacteurs en chef et des évaluateurs soient divulgués au grand public. Par exemple, toute relation entre un évaluateur et les auteurs d'une étude ou une entité appuyant la recherche doit être clairement déclarée. Il serait toutefois astreignant de devoir surveiller toutes les variables affectant le contrôle par des pairs. Pour assurer la confiance du public à l'égard d'une recherche, les revues doivent avoir des instructions aux auteurs qui fournissent des renseignements détaillés sur la déclaration de conflits d'intérêts des évaluateurs et sur d'autres questions morales13. Il y aurait aussi lieu de débattre en profondeur d'autres sujets controversés, tels que la nécessité de soumettre les données brutes avec le manuscrit d'un essai clinique14,15 et les stratégies pour signaler le rôle de chaque auteur dans l'étude et la rédaction de l'article.

Il faut de bonnes normes visant les politiques de divulgation de conflits d'intérêts dans les revues de médecine dentaire pour améliorer la transparence en recherche dentaire.

L'AUTEUR

Le Dr Faggion est maître de conférence au Département des sciences buccodentaires, École de médecine dentaire, Université d'Otago, Dunedin (Nouvelle-Zélande).

Écrire au : Dr. Clovis Mariano Faggion Jr., Department of oral sciences, School of dentistry, University of Otago, PO Box 647, Dunedin 9054, New Zealand. Courriel : clovisfaggion@yahoo.com

Les opinions exprimées sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement les opinions ou les politiques officielles de l'Association dentaire canadienne.

Cet article a été revu par des pairs.

Références

  1. Thompson DF. Understanding financial conflicts of interest. N Engl J Med. 1993;329(8):573-6.
  2. Lemmens T, Singer PA. Bioethics for clinicians: 17. Conflict of interest in research, education and patient care. CMAJ. 1998;159(8):960-5.
  3. Bekelman JE, Li Y, Gross CP. Scope and impact of financial conflicts of interest in biomedical research: a systematic review. JAMA. 2003;289(4):454-65.
  4. Bhandari M, Busse JW, Jackowski D, Montori VM, Schünemann H, Sprague S, et al. Association between industry funding and statistically significant pro-industry findings in medical and surgical randomized trials. CMAJ. 2004;170(4):477-80.
  5. Montgomery JH, Byerly M, Carmody T, Li B, Miller DR, Varghese F, et al. An analysis of the effect of funding source in randomized clinical trials of second generation antipsychotics for the treatment of schizophrenia. Control Clin Trials. 2004;25(6):598-612.
  6. Blum JA, Freeman K, Dart RC, Cooper RJ. Requirements and definitions in conflict of interest policies of medical journals. JAMA. 2009;302(20):2230-4.
  7. Drazen JM, de Leeuw PW, Laine C, Mulrow C, DeAngelis CD, Frizelle FA, et al. Toward more uniform conflict disclosures: the updated ICMJE conflict of interest reporting form. JAMA. 2010;304(2):212-3. Epub 2010 Jul 1.
  8. Egger M, Altman DG, Vandenbroucke JP; of the STROBE group. Commentary: strengthening the reporting of observational epidemiology the STROBE statement. Int J Epidemiol. 2007;36:948-50. Epub 2007 Oct 2.
  9. Moher D, Schulz KF, Altman DG. The CONSORT statement: revised recommendations for improving the quality of reports of parallel-group randomised trials. Lancet. 2001;357(9263):1191-4.
  10. von Elm E, Altman DG, Egger M, Pocock SJ, Gøtzsche PC, Vandenbroucke JP; STROBE Initiative. Strengthening the Reporting of Observational Studies in Epidemiology (STROBE) statement: guidelines for reporting observational studies. BMJ. 2007;335(7624):806-8.
  11. Needleman I, Moher D, Altman DG, Schulz KF, Moles DR, Worthington H. Improving the clarity and transparency of reporting health research: a shared obligation and responsibility. J Dent Res. 2008;87(10):894-5.
  12. Consolidated Standards of Reporting Trials. Disponible à : http://www.consort-statement.org (Consulté le 22 mars 2012).
  13. Atlas MC. Emerging ethical issues in instructions to authors of high-impact biomedical journals. J Med Libr Assoc. 2003;91(4):442-9.
  14. Vickers AJ. Whose data set is it anyway? Sharing raw data from randomized trials. Trials. 2006;7:15.
  15. Faggion CM Jr. Improving transparency in dental research by making the raw data available. J Can Dent Assoc. 2011;77:b122.
  16. Whellan DJ, Ellis SJ, Kraus WE, Hawthorne K, Piña IL, Keteyian SJ, et al. Method for establishing authorship in a multicenter clinical trial. Ann Intern Med. 2009;151(6):414-20.

Add new comment