Connecter la profession

June 4, 2012


Dr Robert Sutherland

Vous rappelez-vous le message affiché au bas du rétroviseur extérieur droit de nombreuses automobiles? « Les objets sont plus près qu'il ne semble. » Ce message peut également servir de rappel pour nous qui faisons partie de la dentisterie; nous sommes plus près les uns des autres que nous le pensons.

Dans son ouvrage intitulé Le point de bascule, Malcom Gladwell rapporte une expérience du Dr Stanley Milgram, à la fin des années 1960. Le Dr Milgram, célèbre pour ses recherches sur la soumission sociale, était également désireux d'en apprendre davantage sur l'étroitesse des rapports entre les gens. Il est parvenu à démontrer que le rapport des gens entre eux est d'une personne pour environ 6 autres – d'où l'expression populaire « 6 degrés de séparation ».

Ses recherches l'ont amené à identifier 6 personnes clés qui, comme le moyeu d'une roue à rayons, sont essentielles pour former les liens qui unissent les personnes. Selon Gladwell, ces personnes sont des « connecteurs ».

Au Canada, nous sommes environ 20 000 dentistes et nous provenons de facultés de médecine dentaire du Canada et d'ailleurs dans le monde. Nous exerçons dans différentes juridictions, faisons partie de différentes associations provinciales et sommes réglementés dans différents environnements. Nous sommes des généralistes, des spécialistes, des universitaires, des militaires et des étudiants. Or, l'ADC est un dominateur commun pour les dentistes du Canada – un connecteur pour les gens, les lieux et les idées.

La connexion que nous partageons a pour fondement des valeurs partagées, la poursuite d'une vision commune et la volonté de résoudre des problèmes communs en réunissant nos ressources, en partageant l'information et en travaillant de concert. La connexion, grâce à un partenariat avec nos pendants provinciaux et territoriaux, procure une valeur aux dentistes, à notre profession et à la société. Et la connexion, en collaboration avec nos universitaires et nos pairs en réglementation, a donné lieu à un environnement qui nous permet d'administrer des soins buccodentaires parmi les meilleurs au monde.

Nous vivons dans un monde qui se rétrécit sans cesse et dans lequel les changements dans la nature et la rapidité des communications font que les questions de fond nationales et mondiales influent de plus en plus sur tous les aspects de notre profession. Ce qui se produit à Corner Brook peut se répercuter sur ce qui se produit à Kamloops. Ce qui se produit en Australie peut se répercuter sur ce qui se produit au Canada. Grâce aux compétences de ses employés et ses bénévoles dévoués, l'ADC est en position idéale pour connecter ce qui se produit dans l'environnement dentaire national et mondial aux besoins de notre profession et du public.

Ces dernières années, les représentants des associations nationale et provinciales ont collaboré à créer une structure et un processus en vue de réaliser une vision commune pour la profession. Et nous avons fait d'importants progrès dans le partage des ressources et dans le travail commun sur des questions aussi vastes et diverses que l'accès aux soins et l'image de la profession.

Nous continuons à scruter le paysage professionnel pour déterminer comment les questions que le pays a à résoudre influent sur notre secteur. Par exemple, des études révèlent que la population vieillissante conserve ses dents beaucoup plus longtemps que les générations précédentes. Le nombre de personnes présentant des troubles médicaux complexes est également à la hausse, et tous les fournisseurs de soins de santé, y compris les dentistes, devront vraisemblablement acquérir de nouvelles compétences pour répondre aux besoins qui évoluent sans cesse en santé.

Nous sommes tous connectés par notre passé prestigieux, notre présent dynamique et notre vision commune pour un avenir prometteur. La prochaine fois que vous assisterez à une assemblée dentaire locale ou discuterez avec un collègue du Canada ou d'ailleurs, rappelez- vous que nous sommes tous plus près les uns des autres que nous le pensons.

Robert Sutherland, BSc, DDS, MSc, Dip Perio

president@cda-adc.ca

Add new comment