Nouvelle subvention de recherche en santé buccodentaire au profit des écoles canadiennes de médecine dentaire

July 4, 2012

Le Réseau national pour la recherche canadienne en santé buccodentaire (le « réseau ») a reçu une subvention de trois ans de l'Institut de l'appareil locomoteur et de l'arthrite (IALA), qui relève des Instituts de recherche en santé du Canada. La majorité de la subvention de 824 000 $ provient de l'IALA, avec un appui de l'ADC, de l'Association des facultés dentaires du Canada, du Réseau de recherche en santé buccodentaire et osseuse et des 10 écoles de médecine dentaire au Canada.

À titre d'un des nombreux collaborateurs du réseau, l'ADC contribuera à élaborer une stratégie de communication pour tisser et resserrer des liens avec des partenaires, y compris des cliniciens, des organismes professionnels et des groupes de défense des patients. Le Dr John O'Keefe, directeur des Réseaux de connaissances à l'ADC, mènera la création d'un conseil de transfert pour le réseau « Nous sommes enchantés de pouvoir offrir un soutien en nature au réseau, a confié le Dr O'Keefe. Le JADC se trouve dans une situation unique pour assurer le transfert des connaissances au nom des écoles de médecine dentaire du Canada. Il s'agit d'une formidable occasion d'enrichir nos interactions continues avec les dentistes, de faire le lien entre la recherche et la pratique. »

Cette initiative réunira des chercheurs en santé buccodentaire des 10 écoles de médecine dentaire du Canada et sera l'occasion d'établir des liens entre les chercheurs en santé buccodentaire, avec les chercheurs œuvrant dans d'autres disciplines de la santé et avec les personnes intéressées par les résultats de recherche, telles que les responsables de l'élaboration de politiques, les représentants du secteur et le public. La Dre Debora Matthews de l'Université Dalhousie et le Dr Dennis Cvitkovitch de l'Université de Toronto, cochercheurs principaux titulaires de cette subvention, croient que les interactions et les connaissances acquises grâce à ces collaborations contribueront à terme à améliorer la santé buccodentaire de la population canadienne.

« Au Canada, il y a un certain nombre de chercheurs en santé buccodentaire de renommée internationale. Or, jusqu'à maintenant, la plupart d'entre eux travaillaient isolément ou en petits groupes, a expliqué la Dre Matthews. Même si l'on sait qu'il y a des liens entre la santé buccodentaire et la santé en général, la recherche en santé buccodentaire a généralement porté sur les maladies buccodentaires sans tenir compte des maladies du reste du corps. En améliorant les liens entre les disciplines de recherche, le réseau nous permettra de mettre en commun nos ressources intellectuelles et physiques et de favoriser la créativité nécessaire pour mettre au point des interventions novatrices en santé buccodentaire. »

Le réseau vise deux principaux objectifs : (1) concevoir et soutenir une infrastructure de recherche pour faciliter la collaboration et la recherche interdisciplinaire; (2) favoriser le transfert des connaissances entre chercheurs, responsables de l'élaboration de politiques, professionnels de la médecine dentaire et le public.

Add new comment