Un conseiller peut vous aider à gérer l’évolution de vos besoins d’assurance

July 25, 2012

L'assurance peut aider à vous protéger contre les risques financiers qui pourraient avoir des conséquences fâcheuses pour vous, vos proches ou votre cabinet dentaire. C'est pourquoi il est important de veiller à ce que votre assurance suive l'évolution de votre situation personnelle et professionnelle, afin de ne pas compromettre votre mieux-être financier. En communiquant régulièrement avec votre conseiller en assurances, celui-ci sera informé de tout changement susceptible de modifier vos besoins d'assurance. La prochaine fois que vous parlerez à votre conseiller, veuillez tenir compte des points ci-dessous.

1. Avez-vous contracté des dettes ou d'autres obligations récemment?

Par exemple, avez-vous obtenu un prêt pour acheter un cabinet dentaire ou une maison? Vous êtes-vous marié ou votre famille s'est-elle agrandie? Le cas échéant, il serait peut-être bon d'augmenter le capital de votre assurance vie. Votre couverture d'assurance peut répondre à une foule de besoins; elle peut servir à garantir un prêt pour votre cabinet dentaire ou un prêt hypothécaire résidentiel, ou encore assurer le maintien du niveau de vie de votre famille advenant votre décès. Chaque année, vous devriez revoir votre assurance vie et l'augmenter au besoin.

Près de la moitié des ménages canadiens interrogés1 ont indiqué qu'ils ne pourraient pas payer les frais de subsistance courants en cas de décès du principal soutien de famille. Dans certains cas, ils pourraient y arriver pendant quelques mois et dans d'autres cas, pas du tout. Ce sont là des raisons convaincantes pour veiller à avoir une assurance vie suffisante pour garantir la sécurité financière de votre famille. Vous devriez également songer à protéger la contribution de votre conjoint au revenu familial au moyen d'une assurance vie adéquate.

Si vous venez d'acheter un cabinet, il est souvent plus avantageux d'augmenter le montant de votre assurance vie existante pour garantir un prêt ou un prêt hypothécaire pour votre cabinet, plutôt que de souscrire l'assurance vie offerte par votre prêteur. Cette solution offre un meilleur contrôle et une plus grande flexibilité. Également, si vous exercez avec un associé, il est important de tenir à jour votre assurance d'associés et de signer une convention de rachat de parts d'associés, puisque la valeur du cabinet peut augmenter avec le temps.

2. Avez-vous désigné un bénéficiaire au titre de votre police d'assurance vie?

En désignant des bénéficiaires de votre assurance vie au lieu de votre succession, le capital décès sera exonéré des frais d'homologation. La désignation d'un bénéficiaire au titre de la police peut également empêcher vos créanciers de saisir le produit de votre assurance vie à votre décès. N'oubliez pas de revoir périodiquement vos désignations de bénéficiaires et de les mettre à jour si votre situation personnelle ou professionnelle change.

3. Advenant une maladie ou une blessure vous empêchant de travailler, vos prestations d'invalidité seraient-elles suffisantes pour couvrir à la fois vos frais de subsistance et les dépenses de votre cabinet?

Normalement, les prestations versées au titre d'une assurance invalidité de longue durée sont conçues pour aider à payer vos frais de subsistance courants et le montant de votre assurance invalidité est lié à votre niveau de revenu. Il y a de fortes chances qu'après avoir payé vos dépenses personnelles, il ne vous reste plus suffisamment de fonds pour régler les dépenses de votre cabinet. Pour de nombreux dentistes, les frais du cabinet, incluant le loyer, les services publics et le salaire des employés peuvent atteindre des dizaines de milliers de dollars chaque mois. Par conséquent, en plus de votre assurance invalidité de longue durée, vous devriez songer à souscrire une assurance frais généraux pour couvrir les dépenses courantes de votre cabinet en cas d'invalidité.

4. Avez-vous déménagé votre cabinet ou prévoyez-vous y effectuer des rénovations majeures?

Si vous avez déménagé, votre nouvelle adresse doit être indiquée sur votre certificat d'assurance. Sinon, vous ne serez pas protégé en cas d'incendie ou autre catastrophe. Il est conseillé de communiquer par écrit les coordonnées de votre nouvel emplacement à votre conseiller en assurances.

Vous devez également informer votre conseiller en assurances si vous comptez effectuer des rénovations majeures à votre cabinet dentaire. Vous pourriez avoir besoin d'une assurance des risques des entrepreneurs de construction pour couvrir votre cabinet pendant les travaux. Il s'agit d'une couverture temporaire qui protège votre cabinet pendant la construction ou les rénovations. Une fois les rénovations terminées, vous pouvez souscrire une assurance du contenu du cabinet qui couvre les coûts de remplacement de l'équipement et les améliorations locatives. En informant votre conseiller de ces changements importants, vous serez mieux protégé en cas de sinistre ou d'accident.

En tant que dentiste, vous avez la possibilité de consulter des conseillers en assurances dûment accrédités au CDSPI Services consultatifs Inc. pour vous aider à gérer vos besoins d'assurance. Pour obtenir des conseils personnalisés en fonction de votre situation personnelle et professionnelle, composez le 1-877-293-9455, poste 5003.

L'AUTEURE

Susan Roberts, accréditée à titre d'agente d'assurance de personnes et de courtière d'assurances IARD, est vice-présidente et courtière principale adjointe, Services consultatifs d'assurance au CDSPI Services consultatifs Inc.

References

1Canadian Life Insurance Ownership Study, LIMRA International, 2006.

Add new comment