Les avantages des antibiotiques pour la pose d’un implant dentaire

August 28, 2013

Une nouvelle revue systématique réalisée par le Groupe de santé buccodentaire Cochrane suggère que la pose d’un implant dentaire risque moins de se solder par un échec si l’on administre préalablement un antibiotique au patient. En effet, cette étude avance qu’une dose unique de 2 ou 3 grammes d’amoxicilline, administrée par voie orale une heure avant l’implantation, réduit les risques d’échec. L’étude rapporte qu’un patient sur 25 ayant reçu un antibiotique évite la perte hâtive de son implant.

Bien qu’une variété d’antibiothérapies prophylactiques aient été mises de l’avant pour prévenir les infections associées à la pose d’un implant dentaire, leur utilisation sème la controverse en raison des risques connus qu’elles comportent et des préoccupations que leur usage répandu soulève par rapport à la résistance aux antibiotiques. En général, il est indiqué d’administrer une antibiothérapie prophylactique en prévision d’une chirurgie seulement chez les personnes à risque, si la chirurgie sera lourde ou pratiquée sur une zone infectée ou si de matériaux étrangers de taille importante seront implantés.

L’étude a porté sur les résultats de six essais cliniques randomisés qui ont comparé l’administration d’amoxicilline prophylactique à l’absence de thérapeutique ou à un placebo. Un total de 1162 participants, suivis pendant au moins trois mois, ont été inclus dans l’étude. Les auteurs ont jugé le bassin de données comme étant de qualité modérée.

La revue ne s’est pas penchée sur les avantages éventuels d’une antibiothérapie postopératoire ni sur les antibiotiques qui seraient les plus efficaces.

Add new comment