L'ADC salue un nouveau traité international sur le mercure

February 6, 2013

Le 19 janvier, le Comité intergouvernemental de négociation du Programme des Nations unies pour l'environnement s'est entendu sur la Convention de Minamata, un traité visant à réduire les émissions de mercure causées par les humains partout sur Terre.

Les amalgames dentaires, qui contiennent du mercure, ont fait l'objet d'un vif débat aux cinq réunions antérieures du Comité qui ont conduit à l'entente. L'ADC se félicite du cadre de réduction graduelle adopté pour les amalgames dentaires, puisqu'il met l'accent sur la prévention, la recherche de nouveaux matériaux de restauration et le recours à des pratiques exemplaires de gestion de déchets.

« À court terme, la Convention de Minamata devrait avoir une incidence minimale sur la médecine dentaire au Canada. L'utilisation d'amalgames dentaires au pays diminue et presque tous les cabinets ont déjà des mesures adéquates de gestion des déchets, explique le Dr Benoit Soucy, directeur des affaires cliniques et scientifiques à l'ADC. À moyen et à long termes, la diminution progressive motivera le développement de meilleurs matériaux de restauration et l'accroissement des efforts de prévention, ce qui aura un effet positif sur la santé buccodentaire des Canadiens. »

La convention, qui était en cours de négociation depuis quatre ans, pourra être ratifiée à compter d'octobre. L'ADC a milité activement contre une interdiction générale des amalgames dentaires, afin d'assurer les meilleurs résultats de santé à la population canadienne.

Renseignez-vous sur les efforts de sensibilisation de l'ADC entourant les amalgames dentaires.

Add new comment