Les Journées sur la Colline de 2013 font valoir les enjeux de la médecine dentaire auprès des chefs politiques

June 25, 2013

Les rencontres avec le premier ministre Stephen Harper et les chefs du Nouveau Parti démocratique (NPD) et du Parti libéral ont été les hauts faits des Journées sur la Colline organisées les 8 et 9 mai 2013 par l’ADC.

Le Dr Peter Doig, président de l’ADC, a mené la délégation de membres du conseil d’administration, des comités et du personnel de l’ADC pour attirer l’attention des hauts fonctionnaires de la Colline du Parlement sur la santé buccodentaire. L’accès aux soins, la pénurie de médicaments, la santé buccodentaire des Premières Nations et la recherche ont fait partie des enjeux abordés lors de la trentaine de réunions et plus avec des députés, sénateurs et conseillers politiques.


Des membres de la délégation de l’ADC ont rencontré le premier ministre. (G. à d.) Kevin Desjardins, directeur des affaires publiques de l’ADC; le Dr Gary MacDonald, président désigné de l’ADC; le premier ministre Stephen Harper; le Dr Peter Doig, président de l’ADC; le Dr Thomas Raddall, président du comité sur la défense des intérêts de l’ADC.

Ces réunions ont surtout été l’occasion de présenter le projet de l’ADC d’élaborer une stratégie nationale exhaustive visant la santé buccodentaire afin que chaque Canadien puisse bénéficier de soins buccodentaires nécessaires, sans égard à sa situation socioéconomique ou géographique.


Thomas Mulcair, chef du NPD, et le Dr Peter Doig.

La première journée des rencontres, le Dr Doig s’est entretenu en personne avec le premier ministre, avec Thomas Mulcair, chef du NPD, et avec Justin Trudeau, chef du Parti libéral, au sujet de l’élaboration d’une stratégie nationale visant la santé buccodentaire. Ils ont discuté de la nécessité d’établir un plan d’action pour assurer la prestation efficace de soins buccodentaires à toute la population canadienne. Le Dr Doig a demandé aux chefs politiques de lui accorder leur appui afin de s’attaquer au problème complexe de l’accès à des soins.

Le Dr Philip Poon, membre du comité sur la défense des intérêts de l’ADC, en a aussi profité pour remercier le gouvernement d’avoir assuré le financement durable du programme des Services de santé non assurés (SSNA) dans le Plan d’action économique 2013. Ce programme donne aux membres des Premières Nations et aux Inuits l’accès à un éventail de services de santé qui ne sont pas couverts par d’autres régimes d’assurance publics ou privés. La délégation de l’ADC a fait ressortir l’importance de mettre en œuvre des initiatives concrètes pour aider à combler l’écart entre les soins auxquels les Premières Nations ont accès et ceux auxquels le reste de la population canadienne a accès. « Nous avons proposé que, pour mousser le recours au programme et améliorer la santé buccodentaire des membres des Premières Nations et des Inuits, le programme des SSNA tienne davantage compte des clients, soit axé sur leurs besoins et adopte une formule administrative allégée », explique le Dr Poon.

Les Journées sur la Colline ont aussi permis d’entendre des conférenciers inspirants qui ont entretenu des liens avec la médecine dentaire :

  • Erin O’Toole, député conservateur de Durham (Ontario), a parlé de son expérience au service de la médecine dentaire alors qu’il était conseiller juridique chez Procter & Gamble.
  • Marc Garneau, député libéral de Westmount–Ville-Marie (Québec), a expliqué la formation qu’il a suivie à titre d’astronaute pour pouvoir effectuer des interventions dentaires d’urgence en orbite.

Le souper annuel des Journées sur la Colline a connu un franc succès cette année encore. Il a permis de réunir des députés ayant un lien direct ou familial avec la médecine dentaire. La soirée a été l’occasion pour la délégation de l’ADC de resserrer ses liens avec ces députés et de veiller à ce qu’ils soient au fait des dossiers qui touchent la santé buccodentaire.

-----

Rencontre avec la ministre de la Santé

Après les Journées sur la Colline, une délégation de l’ADC a rencontré la ministre de la Santé, Leona Aglukkaq, pour discuter des difficultés d’accès à des soins que connaissent les membres des Premières Nations et les Inuits et des solutions que pourrait amener notre stratégie nationale visant la santé buccodentaire pour faire face à ce problème de longue date. La ministre Aglukkaq a quant à elle parlé d’un enjeu qui la préoccupe personnellement, soit la prescription excessive d’analgésiques narcotiques par toutes les professions médicales, et a demandé aux dentistes de prendre des mesures pour régler ce problème.


Cliquez sur une des photos suivantes pour télécharger la galerie d'images.











Photos : Teckles Photo Inc.

Add new comment