Système adhésif du silorane : une étude de cas

May 13, 2014




Sommaire

La résine composite à base de silorane requiert l'utilisation d'un système d'adhésion particulier qui consiste en un adhésif automordançant en deux étapes. Les protocoles cliniques sont bien établis et ils reposent sur les principes de l'adhésion aux tissus dentaires minéralisés. Dans cet article, nous présentons une application clinique du système adhésif du silorane, pour une restauration de classe II réalisée avec une résine composite à base de silorane.


Le silorane est composé de deux molécules : le siloxane, qui forme le matériau hydrophobe, et l'oxirane, qui permet la polymérisation. Selon le fabricant, le processus de polymérisation entraîne un taux de rétraction de moins de 1 %. Ceci réduit le stress dû à la polymérisation et diminue, de ce fait, l'incidence des microinfiltrations, des caries secondaires, de la sensibilité postopératoire et des fractures de l'émail1-3. Les propriétés physiques, biologiques et mécaniques de la résine à base de silorane sont cliniquement acceptables et la performance de cette résine est comparable4-9, voire supérieure10-15, à celle des résines à base de méthacrylate.

Ce matériau de faible rétraction a été spécialement conçu pour la restauration des dents postérieures. Il ne peut toutefois pas être utilisé avec les systèmes adhésifs classiques conçus pour la résine à base de méthacrylate16-17, et il requiert l'utilisation de son propre système – le système adhésif du silorane, une procédure d'automordançage en deux étapes qui consiste en l'application de deux solutions : un apprêt et une résine de liaison.

L'apprêt est constitué de monomères acides qui assurent le mordançage du substrat dentaire et favorisent la liaison mécanique. Ces substances favorisent également la liaison chimique avec l'hydroxyapatite disponible18,19. L'apprêt est composé de monomères de méthacrylate de glycidyle et de bisphénol A (Bis-GMA) et de méthacrylate d'hydroxyéthyle (HEMA), de solvants organiques (eau et éthanol) et d'un système photo-initiateur, la camphorquinone. Il est donc nécessaire de polymériser la couche d'apprêt; on obtient ainsi un système qui se compare à un système adhésif automordançant en une étape, car l'adhésion à la structure dentaire s'établit durant cette première application17. La résine de liaison est un adhésif visqueux qui contient un monomère hydrophobe et bifonctionnel à base de méthacrylate, compatible avec le silorane hydrophobe10.

Dans cet article, nous passons brièvement en revue l'application clinique du système adhésif du silorane et présentons une étude de cas illustrant la restauration d'une cavité de classe II à l'aide du système de restauration Filtek P90 (3M ESPE, St. Paul, Minn., États-Unis).




Pour lire l'article complet (disponible en anglais seulement)

Add new comment