Incidence de la carie dentaire chez les personnes âgées vulnérables vivant dans la communauté et utilisant un dentifrice fluoruré : étude de suivi de deux ans

July 15, 2014

Contexte : L'incidence de la carie dentaire a sensiblement diminué chez les enfants, sans doute grâce à l'usage répandu des dentifrices au fluorure. Aucune étude récente n'avait toutefois été menée pour examiner les effets des dentifrices fluorurés chez les personnes âgées.

Objectif : Évaluer l'incidence et la régression des caries sur les surfaces coronaires et radiculaires, chez un échantillon formé de personnes âgées vulnérables vivant dans la communauté et utilisant un dentifrice fluoruré, et examiner les liens avec les facteurs de risque de carie.

Méthodologie : Les personnes âgées de 65 ans et plus, vivant dans la communauté et ayant plus de la moitié (> 14) de leurs dents naturelles, étaient admissibles à cette étude. Les surfaces coronaires et radiculaires ont été évaluées selon le système international de détection et d'évaluation des lésions carieuses ICDAS (International Caries Detection and Assessment System), au début de l'étude, puis à 6, 12, 18 et 24 mois. Les participants devaient se brosser les dents deux fois par jour, pendant deux minutes, avec un dentifrice fluoruré. L'incidence en pourcentage, de même que le taux de progression ou de régression des lésions carieuses, ont été mesurés (par rapport au nombre total de surfaces chez chaque participant), et les liens avec l'alimentation, l'âge, le sexe, la prise de médicaments et les problèmes médicaux systémiques ont été déterminés.

Résultats : L'incidence moyenne de caries coronaires a été de 1,8 % (écart-type : 3,0 %) pour les lésions carieuses sans cavitation et de 0,3 % (écart-type : 0,8 %) pour les lésions carieuses avec cavitation. Dans le cas des caries radiculaires, l'incidence moyenne a été de 2,0 % (écart-type : 4,1 %) pour les lésions carieuses sans cavitation et de 1,4 % (écart-type : 3,2 %) pour les lésions avec cavitation. La régression de la carie dans les lésions carieuses sans cavitation a été plus marquée sur les surfaces radiculaires que sur les surfaces coronaires (2,9 % [écart-type : 4,4 %] contre 0,5 % [écart-type : 1,5 %]). Des analyses bidimensionnelles et multidimensionnelles ont établi un lien entre l'augmentation de l'incidence des caries radiculaires et le nombre de problèmes médicaux et l'âge.

Conclusion : Les taux de progression et de régression des lésions carieuses coronaires et radiculaires ont été faibles chez les personnes âgées vivant dans la communauté qui utilisaient des dentifrices fluorurés.


Pour lire l'article complet (disponible en anglais seulement)

Add new comment