Examen macroéconomique de la dentisterie au Canada durant les années 2000

July 21, 2014



Sommaire

Objectif : Décrire les tendances relatives aux dépenses consacrées aux services de soins dentaires, au nombre de professionnels de la santé buccodentaire et de visites autodéclarées chez le dentiste, ainsi qu'aux coûts faisant obstacle à l'accès aux soins dentaires au Canada, de 2000 à 2010.

Méthodologie : L'Institut canadien d'information sur la santé a fourni les données sur le nombre de professionnels dentaires autorisés à exercer, sur les dépenses totales en soins dentaires – tant publiques que privées – ainsi que sur le montant moyen par habitant consacré aux soins dentaires. Les données sur les visites autodéclarées chez le dentiste et sur les coûts faisant obstacle à l'accès aux soins dentaires ont été recueillies de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes et de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé. Enfin, les données de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ont été utilisées pour établir des comparaisons entre le Canada et d'autres pays.

Résultats : De 2000 à 2010, le nombre de professionnels dentaires autorisés à exercer a augmenté de 35 %, la hausse ayant été particulièrement marquée dans le cas des hygiénistes dentaires (61 %). Les dépenses réelles totales consacrées aux soins dentaires, après correction en fonction de l'inflation, ont augmenté de 56 %. Le pourcentage de ces dépenses couvertes par les régimes privés d'assurance et les fonds publics a diminué, alors que les dépenses moyennes par habitant ont augmenté, passant de 233,94 $ en 2000 à 327,84 $ en 2010. Comparativement à d'autres pays de l'OCDE, le Canada se classe parmi les premiers en termes de dépenses moyennes par habitant consacrées aux soins dentaires, et parmi les derniers quant à la proportion de ces coûts qui est assumée par l'État. La proportion de personnes ayant déclaré être allées chez le dentiste durant l'année s'étant écoulée est passée de 60,3 % en 2001 à 75,5 % en 2009; la proportion de personnes estimant que les coûts constituent un obstacle à l'accès aux soins a elle aussi augmentée, de 15 % en 2001 à 17 % en 2009.

Conclusions : Le marché des soins dentaires semble être en progression, le nombre de professionnels dentaires autorisés à exercer et de visites déclarées par les répondants, ainsi que les dépenses totales et moyennes par habitant consacrées aux soins dentaires, étant tous en hausse. Cependant, ces hausses ne sont pas nécessairement associées à une plus grande efficacité pour répondre aux besoins de la population ou à une amélioration des résultats, qu'il s'agisse de l'équité du financement, de la prestation des soins ou de l'amélioration de la santé buccodentaire. Les préoccupations concernant le financement des soins dentaires et les questions connexes d'accès pourraient avoir des répercussions sur l'avenir des soins dentaires au Canada.

Pour lire l'article complet (disponible en anglais seulement)